Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Interrogé sur sa candidature à la présidentielle, Macron esquive et ironise

© AP Photo / Aris OikonomouLe président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse
Le président français Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence de presse - Sputnik France, 1920, 10.12.2021
S'abonner
Laissant planer le doute depuis plusieurs semaines sur sa participation à la prochaine élection pour l’Élysée, Emmanuel Macron a refusé, lors de son discours du 9 décembre, de dire s’il comptait se déclarer. Il a toutefois assuré qu’il agira "au service de notre peuple" jusqu’au "dernier quart d’heure".
Lors de sa conférence de presse tenue le 9 décembre, où il a présenté ses objectifs pour la présidence française de l’Union européenne, Emmanuel Macron n’a pas échappé aux questions sur sa probable candidature à la présidentielle de 2022.
Pour l’instant, le Président de la République ne l’a pas encore officialisée, mais dans les sondages sur les intentions de vote, il reste toujours le favori.

Une question "obsessionnelle"

Après une question sur sa participation à la course à l’Élysée, le chef de l’État n’a pas donné de réponse. Cependant, reliant cette question à une autre concernant la fermeture des boîtes de nuit à cause de la situation sanitaire, il a déclaré avec humour:
"J’ai compris ces derniers jours qu’elle [cette question, ndlr] était parfois obsessionnelle. Pour la première fois dans notre histoire, nous aurons une question alliant la candidature à la présidence de la République et les discothèques."
Il a continué, provoquant des rires, en disant que cela "peut être d’ailleurs une invitation à la fête et la source de promesses".
M.Macron a aussi ajouté, concernant la question sur sa candidature, en plaisantant, qu’il la "prend comme un signe d’affection, un désir caché, presque un appel".
Il a néanmoins affirmé plus sérieusement, en évitant toujours de répondre, qu’il était "important que les institutions continuent à fonctionner de la manière la plus stable possible" et qu’il comptait exercer son mandat "jusqu’au dernier quart d’heure".
"Mon rôle dans ce moment est de continuer à agir au service de notre peuple [...] Quels que soient les choix démocratiques qui seront faits au printemps prochain, ils doivent se faire dans le calme, le plus grand pluralisme, la plus grande liberté de discussion, d'échange et de controverse", a-t-il souligné.

La recherche de dons pour la campagne

Alors que la participation du Président de la République à la prochaine élection reste toujours en suspens, il continue à être en tête de tous les sondages sur le premier tour. En outre, selon une information parue en novembre dans Le Monde, son parti, La République en marche (LREM), avait édité un tract à l’attention de ses mécènes éventuels pour financer sa campagne, bien qu’il ne soit pas encore déclaré candidat.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала