Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Roselyne Bachelot admet avoir rompu définitivement avec son frère, le porte-parole de Zemmour

© AP Photo / Christophe EnaRoselyne Bachelot
Roselyne Bachelot - Sputnik France, 1920, 10.12.2021
S'abonner
La ministre de la Culture assume sa rupture idéologique et familiale définitive avec son frère, qui assure les fonctions de porte-parole régional de Reconquête, le parti d’Éric Zemmour.
Depuis des années, Roselyne Bachelot entretient des relations extrêmement compliquées avec son petit frère Jean-Yves Narquin. En cause, des désaccords idéologiques: il est proche d’Éric Zemmour et ancien sympathisant de Marine Le Pen, tandis que la ministre de la Culture soutient Emmanuel Macron, même s’il ne s’est pas encore déclaré candidat pour 2022.
Invitée dans Bourdin direct ce 10 décembre, elle s’est montrée très opposée à la ligne d’Éric Zemmour.
"Ce n'est pas un combat politique digne, Éric Zemmour est un falsificateur, un usurpateur. Il se découvre à travers ses attaques qui sont ignobles", a-t-elle avancé.
Alors que l’intervieweur lui demandait si "c'est ce que vous dites à votre frère, qui est le porte-parole d’Éric Zemmour?", Roselyne Bachelot a lâché:

"Je n'ai pas de... Dans les familles, il y a des ruptures qui sont définitives".

Par opposition, la ministre de la Culture s’est dite prête à militer pour Emmanuel Macron "s’il est candidat": "Non seulement je voterai pour lui, mais je ferai sa campagne".

Opposants idéologiques

La rupture familiale entre la sœur et le frère est de longue date.
En 2015, Jean-Yves Narquin a confié à la revue politique Charles que sa sœur "désapprouve totalement" ses convictions politiques, qu’ils entretiennent des relations épisodiques et ne se voient pas pendant des mois.
À cette époque, il assurait les fonctions de maire de la commune de Villedieu-le-Château, dans le Loir-et-Cher et de délégué général du Rassemblement Bleu Marine, une coalition politique créée en 2012 par Marine Le Pen. Récemment, il est devenu le porte-parole régional de Reconquête, parti créé le 5 décembre par le candidat Éric Zemmour.
Jean-Yves Narquin a également fait parler de lui en août 2019, quand il avait posté un tweet, déjà supprimé, très insultant envers Marlène Schiappa. Roselyne Bachelot avait alors exprimé son soutien à l’ex-secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала