Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui adopte une nouvelle stratégie

© Sputnik . Tarek HafidOuverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries
Ouverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries - Sputnik France, 1920, 11.12.2021
S'abonner
Représentant des organisations à travers le monde, la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) tient sa 45e conférence dans les îles Canaries. Ses membres doivent arrêter une nouvelle stratégie en prenant en compte le conflit armé ainsi que les moyens d’appliquer pleinement le droit international.
La 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) a finalement pu se tenir à Las Palmas, sur l’île de Gran Canaria, malgré une nouvelle flambée de Covid-19. Réunis depuis le vendredi 10 décembre, des représentants d’associations, des diplomates et des parlementaires venus des cinq continents ont deux jours pour élaborer un nouveau programme d’actions. Ils doivent adopter des recommandations sur divers dossiers, notamment la consolidation de l’État sahraoui, les droits humains dans les territoires administrés par le Maroc, la spoliation des ressources naturelle et les questions liées à la politique et à l’information.

Guerre et légalité internationale

Le choix du 10 décembre n’est pas fortuit puisque c’est la Journée internationale des droits de l'Homme. "Cette occasion nous rappelle que les droits humains sont violés quotidiennement à une centaine de kilomètres de notre île, et que des personnes souffrent au Sahara occidental pour avoir revendiqué le principe légitime de l’autodétermination", a indiqué, lors de la cérémonie d’ouverture Ines Miranda, membre de l’association internationale des avocats pour le Sahara occidental.
© Sputnik . Tarek HafidOuverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries
Ouverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries - Sputnik France, 1920, 11.12.2021
Ouverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries
Coucher de soleil dans le parc national Kruger, Afrique du Sud - Sputnik France, 1920, 04.12.2021
Sahara occidental: la police marocaine accusée de viol contre des militantes indépendantistes
Approché en marge de la conférence, Pierre Galand, le président de la task force de l’EUCOCO explique à Sputnik que la reprise du conflit au Sahara occidental le 13 novembre 2020 est un élément nouveau à prendre en considération. Pour lui, le retour aux armes du Front Polisario est "légitime" puisqu’il est intervenu en réaction à une "agression de l’armée marocaine contre des civils".

"En attaquant des manifestants civils à Guerguerat, le gouvernement marocain a violé l’ensemble des accords pris sous l’égide de l’Onu, notamment celui du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Cette situation explosive a obligé le Front Polisario à trouver une formule pour se défendre puisque l’Onu n’a pas fait son travail. Ses dirigeants ont pris acte de la fin de l’accord de cessez-le-feu signé avec le Maroc et ils ont donc décidé de reprendre la lutte de libération. C’est un choix légitime reconnu par la charte des Nations unies qui précise que le peuple victime a le droit de choisir les moyens qu’il juge adéquat pour se défendre", souligne Pierre Galand.

Saïd Layachi, le président du Comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), estime que le conflit au Sahara occidental impose de nouvelles exigences aux organisations membres de ce mouvement de solidarité.

"Nous devons prendre en considération cette situation de guerre pour adapter l’action du Mouvement de solidarité international. C’est une nouvelle réalité. Ainsi, les exigences du mouvement de solidarité envers l’Onu, l’Union africaine et l’Union européenne, les dénonciations en matière de droits de l’Homme, l’exploitation illégale des ressources naturelles par le Maroc devront être présentées sous une nouvelle forme. Les militants qui accompagnent le peuple sahraoui devront être plus exigeants et plus résistants car c’est un peuple qui est plus que jamais en danger", note Saïd Layachi qui conduit la délégation algérienne à Las Palmas.

Le Sahara occidental - Sputnik France, 1920, 18.11.2021
Sahara occidental-Union africaine: l’axe Alger-Pretoria pour contrer le duo Rabat-Tel Aviv
Pierre Galland estime qu’en plus de la reprise du conflit, les lignes sont en train de changer ces derniers mois à la faveur du recours en annulation déposé par le Front Polisario devant la Cour de justice de l’Union européenne contre l’accord d’association conclu entre le Maroc et l’Union européenne le 28 janvier 2019. Les termes de cet accord devaient s’appliquer sur le territoire du Sahara occidental.
Le 29 septembre 2021, la cour européenne annulait les dispositions de cet accord relatives aux préférences tarifaires accordées par l’UE aux produits originaires du Sahara occidental ainsi que l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable pour ce qui concerne les eaux du Sahara occidental.

"C’est un bouleversement total dans la conception même de la Commission européenne qui, jusqu’à présent, décidait souverainement de ses rapports avec les autres États selon ses intérêts et non pas selon le droit international. Le séisme est tel que la Commission a elle aussi introduit un recours [en appel] auprès de la Cour de justice de l'Union européenne. Donc ce n’est plus quatre juges qui sont appelés à statuer mais 16 juges pour conforter ou invalider les 513 pages de l’arrêt qui a été défini le 29 septembre. La Cour a une vingtaine de mois pour statuer", note Pierre Galland.

Pour le président de la task force de l’EUCOCO, ce qui se produit au sein de la Cour de justice de l'Union européenne est " crucial car ces magistrats sont en train de restaurer le droit international comme fondement des relations entre les peuples".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала