Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Biden révèle s’il compte envoyer directement des troupes en Ukraine

© REUTERS / EVELYN HOCKSTEINLe Président américain Joe Biden
Le Président américain Joe Biden - Sputnik France, 1920, 12.12.2021
S'abonner
Dans un contexte de plus en plus tendu entre l’Occident et la Russie, Joe Biden a assuré qu’il ne comptait pas envoyer directement des troupes en Ukraine. Il a en revanche promis de grossir les rangs de l’Otan et de faire subir à Moscou des conséquences économiques "dévastatrices".
Samedi 11 décembre, Joe Biden s’est à nouveau exprimé au sujet de la crise ukrainienne, toujours en visant Moscou. Tout en assurant que l’envoi de troupes américaines à Kiev "n’a jamais été sur la table", il a évoqué de nouvelles sanctions économiques qui, selon lui, devraient suffire à freiner toute ambition russe.
"J’ai été absolument clair avec le Président Poutine", a-t-il lancé, rappelant leur conversation téléphonique du 7 décembre, "s’il fait un mouvement sur l’Ukraine, les conséquences pour son économie seront dévastatrices".
Il a également mentionné l’envoi de troupes américaines et de l’Otan sur "le flanc de l’est", promettant que cela allait forcer la Russie à changer "son attitude" et que "le point de vue du reste du monde sur la Russie va changer de manière significative". Toujours samedi, lors d’une réunion du G7, ses pays membres se sont accordés sur des sanctions "massives" à infliger à Moscou en cas d’attaque.

Démenti du Kremlin

Depuis plusieurs semaines, Américains, Européens et Ukrainiens accusent la Russie de masser des troupes à sa frontière en vue de préparer une invasion de l’Ukraine, ce que le Kremlin a toujours démenti. Son porte-parole Dmitri Peskov a une nouvelle fois dénoncé une escalade de tensions vide et sans fondement.
Il a également averti Washington que toute tentative de résolution de la crise dans le Donbass par la force aurait de graves conséquences. Fin novembre, le Président russe avait déclaré que le déploiement d’armes sur le territoire ukrainien constituerait une ligne rouge car considéré comme une menace pour la sécurité de l’État. M.Peskov assure finalement que Moscou fait de son mieux pour aider Kiev à résoudre le conflit dans le cadre du format Normandie et des accords de Minsk.

Source des tensions

Les tensions reposent sur les efforts de rapprochement de l’Ukraine avec l’Otan, ce qui déplaît fortement à la Russie. Les États-Unis ont jusqu’à maintenant refusé les demandes russes de garanties que l’Ukraine ne deviendrait jamais membre de l’Alliance. Le Président américain "s’en tient à la proposition selon laquelle les pays doivent pouvoir choisir librement leurs partenaires", a confirmé samedi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche Jake Sullivan.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала