Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Iran est sérieux dans ses négociations sur le nucléaire, dit son Président

© AP Photo / Vahid SalemiDrapeau iranien, Téhéran
Drapeau iranien, Téhéran - Sputnik France, 1920, 12.12.2021
S'abonner
L'Iran est sérieux dans ses négociations portant sur la relance de l'accord sur le nucléaire avec les puissances occidentales réunies à Vienne, a déclaré le 11 décembre le Président iranien Ebrahim Raisi selon des médias d'État, alors que le principal négociateur de Téhéran a indiqué que d'importantes divergences subsistaient.
Les discussions visant à relancer l'accord de 2015 sur le nucléaire ont repris jeudi à Vienne dans un contexte tendu. Des diplomates de la France, du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de la Russie et de la Chine servent de médiateurs entre les États-Unis et l'Iran, qui refusent tout contact direct.
Une source européenne, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a suggéré vendredi que l'Iran avait accepté de reprendre les pourparlers là où ils s'étaient arrêtés en juin. Les responsables iraniens ont démenti cette information.
Dans le cadre de l'accord initial, rompu en 2018 par le Président Donald Trump, l'Iran s'était engagé à limiter son programme nucléaire en échange d'une levée des sanctions imposées par les États-Unis, l'Union européenne et les Nations unies.
"Le fait que nous ayons présenté le texte de la proposition de l'Iran aux parties négociatrices montre que nous sommes sérieux dans les discussions, et si l'autre partie est également sérieuse en ce qui concerne la suppression des sanctions (américaines), nous parviendrons à un bon accord", a déclaré Ebrahim Raisi selon des propos rapportés par l'agence de presse IRNA.
Mais le principal négociateur iranien a déclaré samedi que plusieurs questions restaient en suspens dans les pourparlers de Vienne.
"Il reste plusieurs points de divergence qui nécessitent une prise de décision à haut niveau et ceux-ci sont toujours sur la table sans être résolus", a déclaré Ali Bagheri Kani à la chaîne publique Press TV.
La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a déclaré samedi, en marge d'un sommet à Liverpool avec ses homologues du G7, qu'il n'y avait pas eu de progrès dans les discussions sur le nucléaire iranien lors des derniers jours.
"Le temps presse", a-t-elle prévenu.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала