Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Station de pompage de gaz - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

Malgré la hausse des prix, l’Europe veut en finir avec les contrats gaziers à long terme

© Photo Pexels/PixabayGaz, image d'illustration
Gaz, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 14.12.2021
S'abonner
Alors que la Russie prône des contrats à long terme de fourniture de gaz à l’Europe, Bruxelles opte pour une stratégie diamétralement opposée et est disposé à y renoncer définitivement d’ici 2049, selon Bloomberg. Les risques restent pourtant encore à évaluer.
L'Union européenne prévoit une date butoir pour mettre fin aux contrats à long terme d'importation de gaz naturel dans le cadre de son tournant vert, rapporte Bloomberg.
L’agence a pris connaissance d’un document qui sera publié le 15 décembre d’après lequel l’UE veut empêcher que de tels contrats ne soient prolongés au-delà de 2049 dans le cadre d’une refonte en profondeur de ses marchés de l’énergie.
Les chefs de gouvernement de l'UE doivent discuter des mesures prévues lors d'un sommet à Bruxelles le 16 décembre.
Une des raisons de cette décision est le tournant vert qui prévoit l’arrêt total de l’émission de gaz à effet de serre en Europe après 2050.
Afin de renforcer la résilience de l'UE, la Commission souhaite proposer une approche plus stratégique du stockage du gaz, notamment des mesures garantissant un niveau de remplissage élevé au début de la saison de chauffage.
En septembre dernier, les stocks européens ont été remplis à 72%, le niveau le plus bas de ces 10 dernières années, d’où la hausse des prix.
Évaluation des risques et achats conjoints
Lors de l'évaluation des risques au niveau régional, les États membres devront compléter leur analyse des niveaux de stockage de gaz avec celle des risques potentiels liés à la sécurité d'approvisionnement, notamment quand le stockage appartient à des sociétés étrangères. Si des risques sont identifiés, ils devront introduire des contre-mesures telles que des obligations minimales de stockage, des appels d'offres ou des enchères.
La proposition prévoit également l'achat conjoint volontaire de stocks stratégiques de gaz par les gestionnaires de réseau de transport. Ces réserves pourraient alors être libérées en cas d'urgence.
D’après l’estimation de Bloomberg, ce plan est une mauvaise nouvelle pour la Russie qui se prononce pour les contrats à long terme et qui fournit environ un tiers des besoins en gaz de l’Europe. Moscou a longtemps plaidé en faveur de ces contrats et a demandé à plusieurs reprises à l’UE d’en signer davantage.
Ceux se frottant les mains
En commentant au mois de septembre la flambée des prix du gaz en Europe et les accusations contre la Russie à ce propos, Vladimir Poutine a expliqué l’abandon par l’UE de tels contrats:
"1.000 mètres cubes de gaz coûtent actuellement sur le marché spot en Europe 650 dollars. Ces malins de l’équipe précédente de la Commission européenne ont inventé сe mécanisme de formation des prix. En voilà le résultat. Ceux en Europe qui ont accepté de conclure avec nous des contrats à long terme peuvent se frotter les mains et jubiler, sinon ils devraient payer 650 dollars. Gazprom vend à l’Allemagne à 220".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала