Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pour Vienne "le Nord Stream 2 est un projet européen qui ne doit pas servir de levier contre Moscou"

© AP Photo / Lisa LeutnerKarl Nehammer
Karl Nehammer - Sputnik France, 1920, 14.12.2021
S'abonner
Dans une situation tendue sur le marché du gaz en Europe et sur fond des spéculations autour des relations entre la Russie et l'Ukraine, le nouveau chancelier autrichien réitère son soutien au Nord Stream 2 qui doit assurer l'approvisionnement de l'Europe en gaz russe.
Alors que la chef de la diplomatie allemande souligne que le Nord Stream 2 ne peut pas être approuvé à l’heure actuelle car ne répondant pas à toutes les règles de la législation européenne énergétique, son voisin, le nouveau chancelier autrichien Karl Nehammer, exprime son soutien à ce projet.
"Je m'attends à ce que le Nord Stream 2 soit bientôt opérationnel, comme prévu", a-t-il déclaré dans une interview au quotidien allemand Die Welt.
Selon lui, l'Europe, et notamment l'Autriche, dépend aujourd’hui fortement des énergies renouvelables. Et tant qu'elle aura besoin de pétrole et de gaz, il sera important pour l'UE de diversifier ses sources d'approvisionnement en énergie.
"Le Nord Stream 2 est un projet important qui donne à l'Union européenne la sécurité d'approvisionnement en matière énergétique."
Par ailleurs, sur fond des spéculations autour de la prétendue intention de Moscou d'envahir l'est de l'Ukraine, Karl Nehammer ne croit pas qu'il faille lier la mise en service du gazoducà la politique de Vladimir Poutine.
"Cela ne ferait que nuire à l'Union européenne, a-t-il répondu. Le Nord Stream 2 n'est pas seulement dans l'intérêt de la Russie; l'Allemagne, l'Autriche et d'autres pays de l'UE bénéficieront également de ce gazoduc. Le Nord Stream 2 est un projet européen qui ne doit pas servir de levier contre Moscou".
Cependant, il estime que les intérêts de l'Ukraine en tant que pays de transit doivent être respectés. Kiev s'oppose ainsi fermement à la construction du Nord Stream 2, le qualifiant de "projet 100% anti-ukrainien".

Un soutien continu

Par l'intermédiaire de la compagnie pétrolière OMV l'Autriche participe au financement de ce gazoduc de 1.200 kilomètres posé sur le fond de la mer Baltique et reliant la Russie à l'Europe occidentale. Il doit s'ajouter au gazoduc Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012 et permettre au géant russe Gazprom d’acheminer vers l’Europe 55 milliards de mètres cubes de gaz par an.
Le pays a soutenu ce projet depuis des années. Sebastian Kurz, le prédécesseur de Karl Nehammer au poste de chancelier, lui faisait écho en disant: "C'est une bonne chose si nous avons une diversification" dans la distribution du gaz russe.

Les prix bondissent

L'approvisionnement continu en hydrocarbures est d'autant plus d'actualité que la crise énergétique qui touche l’Europe s'aggrave et alors que, l'hiver venu, les stocks de gaz ne sont pas bien remplis. Suite à la décision de Berlin de stopper temporairement la certification du Nord Stream 2, les prix du gaz ont à nouveau bondi à la mi-novembre après une accalmie.
La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a indiqué dimanche que selon la coalition gouvernementale, ce projet doit répondre à toutes les normes juridiques européennes en matière énergétique, ce qui n’est pas encore le cas. Pour pouvoir relancer la certification, il faut que l’opérateur du Nord Stream 2, basé en Suisse, s'organise sous une forme juridique allemande et transfère ses actifs et son personnel à une filiale créée en Allemagne.
Face aux spéculations sur une éventuelle attaque de la Russie contre l'Ukraine, le prix du gaz a encore augmenté mardi. Car un conflit dans la région remettrait en question l'approvisionnement de l'Europe. La Russie ne cesse de nier les assertions sur sa prétendue intention d'envahir son voisin.
Le prix du mégawattheure de gaz sur la principale bourse du gaz néerlandaise est passé à 122,92 euros mardi, soit presque 6% de plus que lundi, alors que le prix avait déjà augmenté de 10% ce jour-là.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала