Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Macron appelle Poutine sur fond de montée des tensions entre Moscou et l'Otan

© Sputnik / Aller dans la banque de photosRencontre Macron-Poutine en marge du sommet G20 à Osaka en 2019
Rencontre Macron-Poutine en marge du sommet G20 à Osaka en 2019 - Sputnik France, 1920, 14.12.2021
S'abonner
Lors d'un entretien téléphonique ce mardi 14 décembre à l'initiative de Paris, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont discuté de plusieurs sujets dont la crise des migrants entre la Biélorussie et l’UE, la situation dans l’est de l’Ukraine, la montée des tensions entre Moscou et l'Otan ainsi que le règlement du conflit du Haut-Karabakh.
Un mois après leur dernier entretien téléphonique, Vladimir Poutine a de nouveau exprimé à Emmanuel Macron sa préoccupation par les activités accrues de l’Otan près des frontières de la Russie.
Le Président russe a souligné "l'importance du lancement immédiat de négociations internationales" afin de développer des garanties et d'exclure toute nouvelle avancée de l'Alliance vers l'est et le déploiement d'armes menaçant la Russie sur le territoire des États voisins, principalement en Ukraine.
"Le dirigeant russe a appelé les partenaires français à traiter avec compréhension les préoccupations exprimées et à participer à leur discussion", indique un communiqué du Kremlin.
Le lancement des négociations sur les garanties de sécurité pour Moscou face à l’activité de l’Otan a été également discuté ce mardi par Vladimir Poutine et son homologue finlandais Sauli Niinistö. Au cours de leur entretien, le dirigeant russe a souligné que les tentatives d’empêcher l’avancée de l’Alliance vers l’est sont pleinement conformes au principe de l'indivisibilité de la sécurité, inscrit dans l'Acte final d'Helsinki de 1975 et la Charte d'Istanbul de 1999.

Crise des migrants

Les Présidents russe et français sont également revenus sur la situation des migrants à la frontière entre la Biélorussie et l’Union européenne. Vladimir Poutine s'est notamment prononcé en faveur de contacts directs des représentants des pays membres de l'UE avec Minsk.
"L'attention est attirée sur la violation par la Pologne et les États baltes des obligations internationales de protéger les droits des réfugiés et la nécessité de résoudre la crise migratoire conformément aux normes du droit humanitaire", indique un communiqué du Kremlin.

L'Ukraine et le Haut-Karabakh

Quant à la situation en Ukraine, Vladimir Poutine a donné des exemples concrets montrant la violation par Kiev des accords de Minsk. Il a également dénoncé le fait que les autorités ukrainiennes aggravaient délibérément la situation le long de la ligne de contact dans le Donbass, et cela "avec la complicité d'un certain nombre de pays occidentaux". En outre, a poursuivi le Président russe, l'Ukraine est équipée d'armes modernes, ce qui constitue une menace directe pour la sécurité de la Russie.
Le règlement du Haut-Karabakh a également été examiné en détail par les deux dirigeants. Vladimir Poutine a raconté les mesures mises en œuvre par les parties en conflit pour se conformer au cessez-le-feu. Il a également évoqué le sujet du rétablissement des liens commerciaux, économiques et de transport dans la région.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала