Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des tonnes de carburant volés sur une base US, la Défense roumaine blâme la "culture locale"

© REUTERS / David W CernyDes soldats US en Europe (image d'illustration)
Des soldats US en Europe (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 15.12.2021
S'abonner
Le vol de carburant pour deux millions de dollars aux militaires américains déployés en Roumanie a reçu une explication inattendue de la part du ministre roumain de la Défense. Selon lui, les Américains sont responsables de ne pas assez connaître la culture du pays.
Si la Roumanie envisage de moderniser la base Mihail Kogalniceanu, qui abrite actuellement le contingent américain, pour en faire l’une des bases les plus importantes de l'Otan en Europe de l’Est, le Pentagone investigue pour l’heure sur l’important vol de carburant par des employés roumains.
Le 24 novembre, la Direction des enquêtes sur le crime organisé et le terrorisme (DIICOT) a annoncé enquêter sur sept Roumains suspectés d’avoir volé sur quatre années pour près de deux millions de dollars de carburant, soit quelque 1,5 million de litres de diesel volé soit directement depuis l’intérieur de la base, soit dans des zones du comté de Constanta où se déroulaient des exercices de l'Otan.

Le vol

D’après le quotidien Adevarul, depuis 2017, un groupe d’employés d’une entreprise locale se rendait à des intervalles bien établis à la base pour alimenter les générateurs. À l'entrée, ils présentaient les justificatifs, après quoi ils continuaient leur chemin jusqu'à chaque générateur. Cependant, comme l’indiquent des sources judiciaires, les suspects ne fournissaient pas aux générateurs la quantité de carburant nécessaire, mais en gardaient une partie dans leur réservoir. Lorsqu'ils quittaient la base, personne ne vérifiait s'il restait ou non du carburant. Mais le manque constant de carburant a fini par être remarqué et, en avril 2021, les autorités américaines ont informé la DIICOT.

Les réactions

C’est seulement le 9 décembre que le Pentagone a confirmé, sans entrer dans les détails de l'affaire, qu’une enquête était en cours.

"Nous soutenons et coopérons pleinement avec nos partenaires et responsables roumains au cours de cette enquête, et nous apprécions leurs efforts", a déclaré Vonnie Wright, responsable du Commandement des forces des États-Unis en Europe, cité par le journal américain Stars and Stripes.

Quant à la réaction des autorités roumaines, elle fut quelque peu inattendue. Le ministre de la Défense Vasile Dincu, en poste depuis le 26 novembre a imputé aux Américains leur "négligence", expliquant qu’ils n'ont pas pris en compte les particularités de la culture roumaine du vol.
"C'était un point de ravitaillement quelque part à l'extérieur de la base. J'appellerais cela une négligence de la part des Américains, qui ne connaissent pas assez notre culture", a lâchéDincu dans une interview à la chaîne Digi 24.

Le futur de la base

Comme le rappelle le quotidien Adevarul, les forces américaines utilisent la base de Mihail Kogalniceanu depuis 1999 alors que la Roumanie est devenue membre de l’Otan en 2004. Au printemps de cette année, le ministère roumain de la Défense a lancé un appel d'offres de 2,15 milliards de lei (plus de 400 millions d'euros) pour sa modernisation. Le contrat comprend, entre autres, la construction d'une piste, d’un système de balisage et de radionavigation, ainsi que d'un bâtiment pour accueillir un simulateur de vol. Après l'achèvement de tous les travaux, précise le média, la base aérienne Mihail Kogalniceanu deviendrait l'une des plus grandes bases de l'Otan en Europe de l'Est, avec une capacité de 10 000 soldats.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала