Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Échec des élections en Libye: demain, une nouvelle guerre civile?

© AFP 2021 MAHMUD TURKIAForces de sécurité libyennes
Forces de sécurité libyennes  - Sputnik France, 1920, 15.12.2021
S'abonner
Les élections présidentielles en Libye sont compromises. Cette crise politique fait planer la menace d’une reprise des hostilités entre factions. On peut même redouter une partition du pays.
Prévues le 24 décembre prochain, les élections présidentielles libyennes n’auront probablement pas lieu.
La liste officielle des candidats n’a toujours pas été annoncée, alors que la loi électorale prévoit un délai de quatorze jours de campagne. La non-validité de certaines candidatures, celle du maréchal Haftar, du Premier ministre Dbeibah et de Saïf al-Islam Kadhafi, fils du précédent chef de l’État, Mouammar Kadhafi, devraient empêcher la tenue du scrutin. De quoi frustrer les partisans de ces leaders. Aussi les rivalités entre l’Est et l’Ouest subsistent-elles, entretenues par la présence de milliers de combattants étrangers et attisées par de nombreux parrains. La crainte d’une énième explosion de violence réapparaît.
Réponses dans ce nouvel épisode de Lignes rouges avec Kader Abderrahim, directeur de recherche à l’institut Prospective & Sécurité en Europe et spécialiste du Maghreb.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала