Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’affaire Khangoshvili a été "fabriquée" avec l’aide des services secrets étrangers, estime Moscou

© Sputnik . Ekaterina Chesnokova / Aller dans la banque de photosBerlin, Allemagne, image d'illustration
Berlin, Allemagne, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 16.12.2021
S'abonner
Le verdict de la cour allemande qui a jugé le citoyen russe coupable du meurtre du terroriste Zelimkhan Khangoshvili est non seulement politiquement motivé, mais a aussi été fabriqué avec la participation des services secrets, selon la diplomatie russe. Après le jugement, Berlin a déclaré deux diplomates russes personae non grata.
Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a réagi ce jeudi 16 décembre sur le verdict de la justice allemande contre le citoyen russe Vadim Sokolov dans l’affaire du meurtre de Tornike, ou Zelimkhan, Khangochvili, Géorgien d'origine tchétchène.
"Nous rejetons catégoriquement les accusations infondées et complètement séparées de la réalité selon lesquelles des structures étatiques russes seraient impliquées dans l’assassinat du terroriste Z.Khangoshvili, qui vivait en Allemagne au vu et au su des autorités allemandes, conçues avec l’assistance de services secrets étrangers et de leurs structures apparentées", fait savoir la diplomatie russe.
Selon Moscou, les enquêteurs allemands n’ont considéré qu’une version du crime, qui prévoyait dès le début la culpabilité du Russe et se basait sur les spéculations de plusieurs médias antirusses, ainsi que sur des "éléments pseudo-justificatifs" et des "témoignages obtenus sous pression".
"Nous insistons sur l’innocence de notre citoyen, qui se réserve le droit de faire appel devant la Cour suprême d’Allemagne contre la peine injuste qui lui a été infligée", souligne le ministère russe des Affaires étrangères.

Expulsion de diplomates

La diplomatie russe conclut son communiqué en exprimant sa "déception profonde" suite à la décision des autorités allemandes de déclarer personae non gratae deux diplomates de l’ambassade de la Russie.
"Berlin ne devrait avoir aucun doute quant à la prise de mesures de rétorsion adaptées à la situation actuelle par la partie russe", prévient Moscou.
Mercredi 15 décembre, la justice allemande a jugé le Russe Vadim Sokolov, identifié par les enquêteurs sous le nom de famille Krassikov, coupable de l’assassinat en août 2019 du terroriste d’origine tchétchène et de nationalité géorgienne Tornike, ou Zelimkhan Khangochvili.
Dans son verdict, la cour a accepté les arguments d’accusation concernant le lien entre le crime et l’État russe.
Se fondant sur cette décision du tribunal, le ministère allemand des Affaires étrangères a accusé la Russie d’"atteinte grave à la souveraineté de l'État" allemand et annoncé l’expulsion de deux diplomates russes.
En décembre 2019, le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov a démenti les accusations contre la Russie concernant le meurtre de Zelimkhan Khangochvili, avançant l’hypothèse que le terroriste ait été tué par des services occidentaux.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала