Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’OMS avance une possible date pour l’homologation du vaccin russe

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Aller dans la banque de photosLogo de l'OMS
Logo de l'OMS - Sputnik France, 1920, 16.12.2021
S'abonner
Malgré plusieurs preuves de l’efficacité du vaccin russe, l’OMS ne l’a pas encore homologué. Cependant, le chef du bureau européen assure que le processus est en cours et avance qu’il pourrait être approuvé au premier trimestre de 2022.
Insistant sur le fait que le domaine de la santé, et donc des vaccins, ne devrait pas être "politique" et que le "pays d'origine" du médicament ne devrait pas être pris en compte, Hans Kluge, chef du bureau Europe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a exprimé son espoir de voir le vaccin russe être homologué bientôt.

"Je partage l’optimisme du Président russe quant à une inclusion prochaine du Spoutnik V sur la liste des vaccins autorisés. En octobre, des documents juridiques ont été signés par le RFPI (Fonds d'investissement direct russe). Au premier trimestre, nous attendons une décision sur l’approbation de la part du bureau principal de l’OMS suite à la réception des documents qui doivent être envoyés avant la fin de l’année", a-t-il déclaré à la chaîne RT.

M.Kluge a précisé que l'OMS commencera à examiner le dossier de données ad hoc sur le vaccin dès le 4 janvier, puis enverra une équipe pour inspecter les lieux de production. Pour rappel, en septembre, des responsables de l'OMS ont averti qu'une usine russe fabriquant le Spoutnik V "n'adhérait pas aux bons processus de fabrication", ce qui a entraîné la suspension du processus d'enregistrement jusqu’à ce que les problèmes soient résolus.

L’appel de Poutine

En novembre, Vladimir Poutine a appelé l'OMS à accélérer les procédures d’évaluation des nouveaux vaccins et médicaments, déplorant que de nombreux pays en ayant besoin ne puissent y avoir accès. Selon le Président russe, une concurrence déloyale, un protectionnisme et un manque de préparation d'un certain nombre de pays à la reconnaissance mutuelle des vaccins et des certificats de vaccin en étaient la cause.
Ainsi, Sergueï Narychkine, chef du renseignement extérieur russe, a signalé en mai que les retards dans l'évaluation du Spoutnik V par l'UE étaient dus à la pression des dirigeants occidentaux.
"Nous savons de manière fiable que cette procrastination est liée à des signaux qui viennent d'en haut", avait-il alors lâché.

Quand Macron se moque du Spoutnik V

Comme en témoignent les récents propos d’Emmanuel Macron, le pays d’origine d’un vaccin peut être utilisé comme argument dans un discours purement politique. Le 6 décembre, pour donner un exemple de l’efficacité européenne, le Président de la République a vanté la vaccination en Europe en ironisant sur le vaccin russe.

"Soyez nationalistes, vous Hongrois, soyez nationalistes polonais ou français, vous ne seriez pas vaccinés, ou imparfaitement. Peut-être que vous auriez eu vos amis russes pour vous donner le Spoutnik V qui n'est toujours pas homologué par l’OMS? Bon courage!", a-t-il lancé. Et de conclure. "Vous n’êtes vaccinés avec les meilleurs vaccins au monde que parce que vous êtes Européens".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала