Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Variant Omicron en France: ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

© AFP 2021 LUDOVIC MARINJean Castex
Jean Castex  - Sputnik France, 1920, 17.12.2021
S'abonner
Le Premier ministre a dévoilé de nouvelles mesures qui doivent aider à lutter contre la flambée des cas de Covid dans le pays et la propagation du variant Omicron. Il a notamment annoncé qu’il était prévu de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal et de limiter les festivités de fin d'année.
Le variant Omicron sera "dominant" en France dès le début de 2022, a déclaré Jean Castex lors d'une allocution à Matignon.
"Nous pensons que ce variant va se diffuser très rapidement au point de devenir dominant dès le début de l’année 2022 comme il l’est déjà au Royaume-Uni avec plus de 90.000 cas recensés aujourd’hui."
Il a rappelé que l’on ne connaissait "encore pas tout de ce variant", mais s’est voulu rassurant, indiquant qu’il ne semblait pas "plus dangereux que le variant Delta" et que, selon les données existantes, "une couverture vaccinale complète avec la dose de rappel" protégeait efficacement contre les formes graves.
Le Premier ministre a souligné qu’il était nécessaire d’éviter les grands rassemblements durant les fêtes de fin d’année et estimé que les Français devraient se faire tester avant d’y assister, même s’ils sont déjà vaccinés. Il est important de limiter au maximum les risques de contamination à l’occasion des fêtes de fin d’année, a-t-il poursuivi.
"Car cette vague survient au moment de Noël, un moment de retrouvailles en famille tant attendu par nos concitoyens après une année une nouvelle fois éprouvante."

Pass vaccinal

Jean Castex a annoncé que le pass sanitaire deviendrait un "pass vaccinal" qui ne sera activé qu'en cas de schéma vaccinal complet. Un simple test négatif sera insuffisant. Un projet de loi approprié sera soumis au Parlement début janvier.
"Il n'est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays et entame le quotidien d'une immense majorité de Français qui a joué le jeu depuis le début de cette crise."
Il a ajouté qu’il était prévu de durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass.
Selon le Premier ministre, le rappel vaccinal sera possible "dès que l'on aura passé le délai de quatre mois par rapport à la précédente injection et non plus de cinq mois".

Pression sur les hôpitaux

Jean Castex a évoqué également les difficultés pour le soignants.
"Une nouvelle vague de contaminations arrive alors même que nous sommes déjà à un niveau très haut et que nos hôpitaux sont déjà sous très forte pression et le resteront dans les semaines à venir", a-t-il poursuivi.
Par ailleurs, la rémunération des heures supplémentaires à l'hôpital sera "multipliée par deux" à compter de lundi prochain, a noté le Premier ministre, indiquant que les autorités avaient "demandé aux professionnels de ville de se mobiliser".
"Mais ce que nos soignants attendent de nous, c'est que nous soyons prudents et surtout que nous nous vaccinions", a-t-il assuré.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала