Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Pour 68% des Français Macron profite de sa fonction pour faire campagne en vue de la présidentielle

S'abonner
Parus le lendemain de l’entretien du Président de la République diffusé sur TF1 et LCI, les résultats d’une étude Odoxa montrent que la majorité des Français estiment qu’il "profite de sa fonction" pour faire campagne. Le discours d’Emmanuel Macron n’a pas par ailleurs convaincu la population.
Favori des enquêtes sur les intentions de vote au premier tour, même s’il n’a pas encore officialisé sa candidature pour 2022, Emmanuel Macron a tenu le 15 décembre une interview diffusée sur TF1 et LCI portant sur le bilan du quinquennat.
Dans la foulée, un sondage Odoxa réalisé pour Le Figaro et paru le 16 décembre a constaté que 68% des personnes vont jusqu’à penser que le chef de l’État "profite de sa fonction de Président pour faire campagne dans les médias en vue de sa réélection".
La veille de son entretien, la présidente de la région Ile-de-France et candidate à la présidentielle, Valérie Pécresse, a ciblé M.Macron le 13 décembre et a annoncé saisir le CSA dénonçant un problème "d’équité" dans les temps de parole.
"On ne peut pas avoir un Président candidat qui se fait ouvrir les chaînes de télévision à la demande et qui, pendant des heures, fait sa campagne alors même que ses adversaires doivent se contenter de cinq minutes de duplex pour lui répondre", a-t-elle dit lors d’une visite à Calais en ajoutant qu’elle demande au Conseil supérieur de l’audiovisuel de "rétablir l’égalité des temps de parole et le fair-play démocratique".
En outre, deux tiers des sondés (66%) estiment qu’il "s’est davantage exprimé comme un candidat que comme un Président".
Cet entretien du chef de l’État n’a pas engendré de dynamique positive. Son image s’est même légèrement dégradée, selon de nouveaux chiffres, comparés à ceux de la précédente étude de la même société d’opinion parue le 10 novembre.
Ainsi, seuls 37% (-4%) des personnes interrogées l’ont trouvé "convaincant", soit "le plus bas niveau enregistré sur toutes ses interventions depuis le début de la crise sanitaire", contre 60% pour qui il n’a pas été "convaincant".
En même temps, six Français sur 10 (59%) estiment "qu’il ne leur a pas dit la vérité", contre 38% qui pensent le contraire. Un chiffre en recul de quatre points en un mois.
Les résultats de l’étude ont montré que M.Macron a été clair pour 56% des sondés, qu’il a montré "qu’il savait où il allait" (50%), qu’il "comprenait les préoccupations des Français" (43%) et qu’il a été rassurant (40%, seul indicateur en hausse). Des résultats globalement en baisse par rapport au précédent sondage à 63%, 56%, 46% et 38% respectivement.
Parallèlement, 41% des sondés pensent qu’il a "un bon bilan" pour son mandat, tandis qu’ils étaient 44% à estimer qu’il est un "bon Président", selon une enquête Odoxa publiée le 23 novembre.

Un bilan insatisfaisant

De leur côté, la majorité des sondés, soit 58%, disent que son action pendant le quinquennat a été "mauvaise".
Concernant sa probable participation à la présidentielle de 2022, seuls 36% des Français souhaitent que M.Macron se présente au scrutin, contre 63% contre.
Cette enquête a été réalisée par Internet le 16 décembre auprès d’un échantillon de 1.005 Français de plus de 18 ans. Auprès de l’ensemble des Français, la marge d’erreur s’établit, selon le score visé, à plus ou moins 1,4 et 3,1 points.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала