Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: les Américains "attisent les tensions en faisant miroiter l’adhésion à l’Otan"

© Sputnik . Mikhail Markiv / Aller dans la banque de photosDrapeau de l'Otan et de l'Ukraine
Drapeau de l'Otan et de l'Ukraine - Sputnik France, 1920, 17.12.2021
S'abonner
Comment expliquer les nouvelles tensions entre l’Ukraine et l’Otan d’un côté et la Russie de l’autre? Ancien ambassadeur de France en Russie, Claude Blanchemaison explore les coulisses de cette crise diplomatique pour le Désordre mondial.
Alors que les relations entre Occidentaux et Russes sont au plus mal, il est temps que la diplomatie revienne sur le devant de la scène. Le 7 décembre, Vladimir Poutine s’est entretenu en visio-conférence avec Joe Biden. Une semaine plus tard, il échangeait au téléphone avec Emmanuel Macron. Au menu de ces discussions, la menace, réelle ou supposée, d’une guerre entre la Russie et l’Ukraine, laquelle serait soutenue par l’Otan.
Le 9 décembre, le Président américain partageait avec ses neuf homologues d’Europe de l’Est le résultat de ses conversations avec Vladimir Poutine. L’hôte du Kremlin a fait part à Biden de sa vive inquiétude vis-à-vis de tout nouvel élargissement de l’Otan vers les frontières russes. Notamment en ce qui concerne l’Ukraine. Une telle expansion de l’Alliance atlantique n’aurait jamais dû être envisagée si Washington avait tenu la promesse que le Président Bush avait faite à Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant de l’URSS, au moment de la chute du mur de Berlin.
Quelle solution la France pourrait-elle concrètement apporter à cette crise? Et pourquoi ce soudain regain d’inquiétude de chaque côté de la frontière russo-ukrainienne?
Ancien ambassadeur français en Russie, Claude Blanchemaison évoque une manipulation de l’Ukraine au micro de Rachel Marsden:
"Il y a un jeu politique. Les Ukrainiens ont inscrit cette affaire de l’adhésion à l’Otan dans leur Constitution. D’ailleurs, certains dirigeants américains les y ont encouragés en faisant miroiter cette possibilité. Cela complique la situation."
Selon l’ex-diplomate, la dernière fois que des contentieux ont surgi sur la frontière ukraino-russe, le résultat a été une prise de contact constructive entre les Présidents de la Russie et des USA:
"Ils ont décidé d’établir un groupe de travail de haut niveau pour voir dans quelles conditions ils pouvaient reconstruire un certain nombre d’accords que Donald Trump a détruits… Un autre groupe doit travailler sur la réduction des cyber-attaques".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала