Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ce proche de LREM enchainait les émissions pour prôner la vaccination, qu’il refusait

© AFP 2021 GEORGES GOBETUn patient reçoit une dose de vaccin
Un patient reçoit une dose de vaccin  - Sputnik France, 1920, 20.12.2021
S'abonner
Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France (CDF), n’avait de cesse de lancer des appels publics à la vaccination. Il s’avère qu’il l’a toujours refusée pour lui-même. Une contradiction profonde qui soulève une polémique après sa maladie.
Prôner la vaccination, la refuser, pour finalement appeler à se faire vacciner après être tombé malade? Le témoignage de Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France (CDF), ne cesse de faire polémique.
Il vient en effet d’assurer avoir changé d’avis et être devenu "un pro-vaccination à 100.000%" après avoir passé trois jours en réanimation en raison du Covid-19. Ses propos pourraient ne pas soulever de question, sauf qu’il a toujours défendu ardemment la vaccination. Sa "conversion" à l’envie personnelle de se faire vacciner laisse sceptiques de nombreux téléspectateurs.
Sur BFM TV, M.Palombi, non vacciné, a affirmé au sein d’un hôpital avoir eu peur de perdre la vie et a fait son mea culpa.
"J'ai vraiment une conviction qui s'est forgée en moi, je veux dire, si je peux toucher l'ensemble des citoyens sans prétention: vaccinez-vous, vaccinez-vous, vaccinez-vous!", s'est-il exclamé depuis la clinique Ambroise-Paré de Neuilly-sur-Seine.
Le même appel "à solidarité collective, prise de conscience pour les invétérés non vaccinés" a été publié sur son compte Twitter le 15 décembre.
Âgé de 73 ans, l’homme, qui dit désormais avoir été d'abord réfractaire au vaccin, a confié auprès de BFM TV avoir reçu de nombreuses incitations à l’immunisation. Sans compter qu'il se prononçait "publiquement" pour cette mesure:
"Combien de fois mon vice-président m'a dit: 'Francis, arrête tes conneries, vaccine-toi, Francis tu as 73 ans, Francis...", s'est-il souvenu.
M.Palombi lançait pourtant par exemple dans un communiqué de la CDF en juillet:
"Le commerce c’est la vie. Pour la préserver, un geste, une attitude s’impose: se faire vacciner. C’est rapide, c’est gratuit et c’est sans risque majeur. Vaccinons-nous pour éviter un quatrième confinement!".

Un repenti sincère?

Après la diffusion de ce mea culpa sur BFM TV, le président de la CDF a publié une série de tweets soutenant le pass vaccinal et la vaccination. Parmi ceux-ci, l’un a particulièrement attiré l’attention des internautes et a été pointé par l’essayiste Idriss Aberkane.
Même s’il est incertain sur quel sujet exactement Francis Palombi s’est déclaré être "mauvais comédien", Idriss Aberkane a déduit que celui-ci jouait "la comédie en déclarant regretter de ne pas s’être fait inoculer".
L’on pourrait penser que ces mots de M.Palombi concernent ce décalage entre ce qu’il présente comme son ancienne position antivax durant ses appels publics à la vaccination.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала