Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Menace Omicron, Noël: les contrôles du pass sanitaire dans les trains vont être renforcés

Trains SNCF - Sputnik France, 1920, 20.12.2021
S'abonner
Pour contrer la cinquième vague de l’épidémie et la menace du variant Omicron, le gouvernement prend des mesures de freinage. En ce sens, les trains qui risquent d'être bondés pendant les vacances de Noël seront soumis à des contrôles renforcés du pass sanitaire, a indiqué sur LCI le ministre délégué aux Transports.
Alors qu’en France plus de quatre millions de réservations ont été effectuées pour des voyages en train sur la période des vacances de Noël, ce qui "est plus qu'en 2018", le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé ce 19 décembre sur LCI le renforcement des contrôles du pass sanitaire au sein des wagons dans le contexte de la cinquième vague épidémique.
Il a rappelé le "protocole, l'un des plus stricts d'Europe", mis en place dans les transports français de longue distance en citant à titre d’exemple le pass sanitaire obligatoire, y compris pour les avions, et "environ un tiers des trains contrôlés, soit 400.000 personnes chaque semaine environ".

"Cela sera renforcé un peu pour les fêtes. On va passer de 30% à 35%, voire 40% sur les contrôles", a-t-il déclaré.

Le ministre délégué note que "c’est un dispositif qui marche bien et pour lequel la SNCF joue le jeu", car depuis le 9 août, date de la mise en place du pass sanitaire obligatoire dans les transports de longue distance, "99% des voyageurs sont conformes quand ils se présentent à l’embarquement du train".
Pour leurs trajets, ceux-ci doivent attester d'un schéma vaccinal complet, d'un test négatif de moins de 72 heures, ou d'un rétablissement du Covid-19 de moins de six mois. En cas de non-validité, l’amende s’élève à 135 euros, mais la personne contrôlée sans pass à bord ne sera pas débarquée en route.
En outre, il a annoncé que "les trains soumis aujourd’hui au pass sanitaire seront, après le débat parlementaire, soumis au pass vaccinal."

Des mesures de freinage durcies

Ce renforcement des contrôles au sein des trains s’inscrit dans l’ensemble de mesures de freinage gouvernementales visant à lutter contre la cinquième vague de l’épidémie alimentée par le variant Omicron.
À l’issue du Conseil de défense sanitaire du 17 décembre, le Premier ministre a notamment annoncé la réduction du délai entre la deuxième dose et le rappel à quatre mois, contre cinq actuellement. En outre, un projet de loi sera soumis en janvier au Parlement pour remplacer le pass sanitaire par le pass vaccinal qui ne sera délivré qu’après vaccination ou guérison.
Au lendemain de ces annonces, le ministre de la Santé a déclaré que les soignants et les pompiers seraient soumis à l’obligation de se faire injecter une troisième dose à partir du 30 janvier. La France pourrait également donner le coup d'envoi à la vaccination contre le Covid-19 de l'ensemble des enfants âgés de 5 à 11 ans le 22 décembre sous réserve du feu vert des autorités de santé.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала