Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Un nouveau vaccin anti-Covid est désormais autorisé par l'UE

© Photo Pexels / Artem PodrezVaccin (image d'illustration)
Vaccin (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 20.12.2021
S'abonner
Un cinquième vaccin contre le coronavirus, le Nuvaxovid, est désormais autorisé par l’Agence européenne des médicaments depuis ce 20 décembre. Il est destiné aux plus de 18 ans.
L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné ce lundi 20 décembre son feu vert au vaccin anti-Covid de l’entreprise pharmaceutique américaine Novavax, a annoncé le régulateur dans un communiqué.
Nommé Nuvaxovid, il s’agit du cinquième médicament qui est recommandé "dans l’UE pour prévenir le Covid-19 chez les plus de 18 ans".
Actuellement, quatre autres vaccins sont autorisés au sein de l’Union européenne: le Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen.
À base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus, il est administré en deux injections, généralement dans le muscle de la partie supérieure du bras, à trois semaines d'intervalle.
Après une évaluation approfondie, le Comité des médicaments à usage humain (CMUH) de l'EMA a conclu que les données concernant le Nuvaxovid "étaient solides et répondaient aux critères européens en matière d'efficacité, de sécurité et de qualité".
Les effets indésirables observés étaient généralement légers ou modérés, et ont disparu en quelques jours.

Résistance contre les variants

De plus, le régulateur a souligné que "la souche originale du SRAS-CoV-2 et certains variants préoccupants tels que Alpha et Beta étaient les variants viraux les plus courants circulant lorsque les études étaient en cours".
"Il existe actuellement des données limitées sur l'efficacité du Nuvaxovid contre d'autres variants préoccupants, y compris l’Omicron", a noté l’EMA en ajoutant que "l'innocuité et l'efficacité du vaccin continueront d'être surveillées au fur et à mesure de son utilisation dans l'ensemble de l'UE".
En revanche, la société américaine avait reconnu qu'elle "évaluait son vaccin contre" l’Omicron et travaillait encore sur une version spécifique pour combattre ce variant particulièrement contagieux.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала