Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des navires-citernes transportant du GNL vers l’Asie changent de cap et se dirigent vers l’Europe

© AP Photo / Houston Chronicle, Steve CampbellUn tanker US, image d'illustration
Un tanker US, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 22.12.2021
S'abonner
Les propriétaires de plusieurs tankers avec du GNL, destiné aux marchés asiatiques et faisant déjà route vers l’Asie, réorientent leurs navires en direction de l’Europe, selon le Financial Times. Une décision qui s’explique par l’attractivité actuelle des prix du gaz sur le Vieux Continent battant de nouveaux records.
La crise énergétique en Europe, qui vit une nouvelle hausse des prix du gaz, pousse des vendeurs de gaz naturel liquéfié (GNL) à rediriger des bateaux-citernes, qui faisaient route vers l’Asie, en direction des ports européens, relate le 21 décembre le journal britannique Financial Times.
La différence entre les prix du gaz européens et asiatiques s’avère actuellement la plus importante jamais enregistrée, explique le média.
Si en octobre et novembre, les prix d’un million d’unités thermiques britanniques (MMBtu) en Asie ont été en moyenne de cinq dollars supérieurs à ceux de l’Europe, les prix d’une expédition ponctuelle de GNL vers l’Europe sont estimés à environ 48,5 dollars par MMBtu, contre 41 dollars sur les marchés asiatiques.
Selon le journal, les conditions économiques et la demande sont pour le moment tellement favorables pour les fournisseurs de GNL que l’Europe devrait recevoir des livraisons gazières du Pérou et de l’Australie, une première depuis plusieurs années.
Au total, d’ici la fin janvier, jusqu’à 40 navires-citernes avec du GNL supplémentaires pourraient fait escale dans les ports européens, constate le Financial Times.

Nouveau record européen

Les prix du gaz en Europe ont battu un nouveau record mardi 21 décembre.
Au premier jour de l'hiver, le TTF néerlandais, cours européen de référence, a gagné plus de 22% pour s'installer à 180,267 euros le mégawattheure (MWh), après un pic à 187,785 euros.
Après avoir culminé en séance à 470,83 pence par thermie (une unité de quantité de chaleur), le cours du gaz britannique pour livraison le mois prochain a connu une hausse comparable et clôturé à 451,72 pence.
Ces sommets européens sont 10 fois supérieurs aux prix du gaz enregistrés fin 2020.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала