Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plan de relance: l'Italie a atteint tous les objectifs pour 2021

© REUTERS / POOLLe Premier ministre italien Mario Draghi
Le Premier ministre italien Mario Draghi - Sputnik France, 1920, 22.12.2021
S'abonner
L'Italie a rempli tous les objectifs négociés avec la Commission européenne pour cette année, dans le cadre du plan de relance européen, a affirmé le Premier ministre Mario Draghi.
Première bénéficiaire de ce plan, l'Italie "a atteint tous les 51 objectifs convenus avec la Commission européenne" pour pouvoir prétendre au déboursement de la prochaine tranche des 191,5 milliards d'euros alloués à l'Italie, a-t-il assuré devant la presse à Rome.
La décision de Bruxelles sur l'octroi de la nouvelle tranche sera prise à l'issue d'"une période d'un à deux mois d'échanges" avec Rome, a-t-il précisé.
Le plan d'investissement national, qui atteindra au total 235 milliards d'euros d'ici 2026 en intégrant d'autres fonds, "n'est pas le plan de relance de ce gouvernement. C'est le plan de relance de l'ensemble du pays", avait souligné mardi M.Draghi à la conférence des ambassadeurs.
L'Italie compte "réformer radicalement l'économie et stimuler la productivité, simplifier la bureaucratie et encourager l'innovation", a-t-il détaillé.
La péninsule avait reçu en août son premier chèque de l'ordre de 24,9 milliards d'euros de la Commission européenne, soit 13% du total des fonds attendus de Bruxelles sur six ans.
En un temps record, le gouvernement italien a adopté plusieurs réformes réclamées de longue date par la Commission européenne. La dernière en date, approuvée en novembre, vise à limiter les entraves à la concurrence, à simplifier les règles pour les appels d'offres publics et à combattre des situations de monopole.
Cette réforme de la concurrence s'ajoute à celle de la justice italienne, l'une des moins efficaces en Europe, adoptée en septembre pour accélérer des procédures interminables et désengorger les tribunaux.
Le gouvernement avait également adopté en octobre une réforme visant à régulariser des biens immobiliers jamais déclarés au cadastre, connus sous le nom de "maisons fantômes", dont le nombre est estimé à plus d'un million.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала