Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Un Belge arrêté alors qu’il s’apprêtait à recevoir sa 9e dose de vaccin anti-Covid

© AFP 2021 LOIC VENANCEUne infirmière prépare une injection
Une infirmière prépare une injection - Sputnik France, 1920, 22.12.2021
S'abonner
Un homme soupçonné de s’être fait vacciner contre le Covid-19 à huit reprises pour fournir de faux pass sanitaires a été interpellé dans un centre de vaccination près de Charleroi.
Les forces de l’ordre belges ont mis fin à un schéma de vente de faux pass sanitaires en arrêtant un individu qui s’apprêtait à se faire injecter une neuvième dose de vaccin anti-Covid, rapporte l’Avenir.
Selon ses informations, le suspect avait été repéré par le personnel d’un centre de vaccination près de Charleroi le weekend dernier. Il s’est avéré que l’homme s’était déjà rendu sur place à huit reprises pour se faire vacciner, présentant à chaque fois une carte d’identité différente.
Appréhendé par la police, l’individu est considéré comme une mule qui fournissait, contre une rémunération, un pass sanitaire à la personne qui lui avait prêté sa pièce d’identité. Une plainte sera prochainement déposée contre le suspect, ainsi que contre les personnes qui ont fait appel à ses services.

Deux médecins brabançons poursuivis

Dans une autre affaire de faux pass sanitaires, appelés Covid Safe Ticket (CST) en Belgique, deux médecins généralistes du Brabant wallon sont actuellement poursuivis pour avoir réalisé une cinquantaine de vaccinations suspectes.
Les faux CST délivrés sont en train d’être désactivés, tandis que les personnes ayant acheté ces faux certificats font également l’objet d’une plainte, indique l’Avenir.

Pas qu’en Belgique

Plus tôt en décembre, les médias néo-zélandais ont relaté l’histoire d’un individu qui s’était fait vacciner 10 fois dans la même journée, également pour fournir des pass sanitaires contre de l’argent.
Le ministère néo-zélandais de la Santé a diligenté une enquête afin de retrouver les personnes qui avaient payé cet homme, et exhorté les personnes qui ont reçu plus de doses de vaccin que recommandé à demander des conseils cliniques dès que possible.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала