Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une firme italienne accusée d'avoir fourni à Boeing des milliers de pièces défectueuses

CC BY-SA 2.0 / Kentaro IEMOTO / ANA B787-8(JA801A) DreamlinerUn Boeing 787 Dreamliner (archive photo)
Un Boeing 787 Dreamliner (archive photo) - Sputnik France, 1920, 22.12.2021
S'abonner
Une firme italienne au cœur de récents soucis de production du 787 Dreamliner de Boeing a produit pendant cinq ans plus de 4.000 pièces non-conformes destinées à l'avionneur américain, montre un rapport préliminaire rédigé par les procureurs italiens et que Reuters a pu consulter mardi.
Les premiers résultats de l'enquête lancée cette année montrent que le groupe Manufacturing Processes Specification (MPS) ou son prédécesseur Processi Speciali qui a depuis fait faillite ont produit entre 2016 et 2021 des pièces en titane défaillantes. Ces pièces ont été utilisées dans les fuselages de 35 appareils 787, est-il écrit dans le rapport.
Les enquêteurs italiens, qui notent que MPS a aussi fourni des pièces destinées au cargo 767 de Boeing, cherchent à déterminer si les pièces défectueuses peuvent menacer la sécurité aérienne des appareils.
D'après Boeing, ce défaut de qualité n'affecte pas la sécurité des vols.
Boeing a décliné une demande de commentaire concernant le rapport du parquet italien, dont certains éléments ont été rapportés en premier lieu par le journal italien Il Corriere del Mezzogiorno.
Un porte-parole de l'avionneur a répété qu'il n'y avait aucune préoccupation pour la sécurité immédiate des vols opérés avec le 787 Dreamliner.
En octobre, Boeing a fait savoir que des pièces en titane ont été fabriquées de manière défectueuse par MPS au cours des trois dernières années.
Leonardo, fournisseur des pièces produites par MPS et qui s'est par le passé dit victime lui aussi des défauts de fabrication, a décliné une demande de commentaire.
Un avocat de l'ancien directeur général de MPS a refusé de commenter le rapport des procureurs.
Dans le document, les procureurs accusent Processi Sepciali puis MPS d'avoir produit 4.189 pièces en utilisant du "titane et de l'aluminium de qualité et d'origine différentes" que celles commandées par le client, violant les spécifications techniques.
Huit personnes, dont les anciens dirigeants de MPS et de Processi Speciali, font l'objet d'une enquête pour fraude et agissements mettant en danger la sûreté du transport aérien.
Leonardo, qui a déposé une plainte en justice le 7 décembre, est aussi considéré comme victime par les procureurs.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала