Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

La Russie autorise un nouveau médicament anti-Covid administré par inhalation

CC0 / Rakoon / Ministère russe de la Santé, image d'illustration
Ministère russe de la Santé, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 23.12.2021
S'abonner
Un nouveau médicament pour le traitement du Covid-19 administré par inhalation a été enregistré en Russie, selon son concepteur, l’Agence fédérale biomédicale russe. Un nouvel outil médical qui peut être administré à domicile.
Le MIR 19, tel est le nom d’une nouvelle préparation anti-Covid autorisée par le ministère russe de la Santé, annonce ce mercredi 22 décembre l’Agence fédérale biomédicale russe (FMBA).
Développé par les spécialistes de la FMBA, le MIR 19 est administré par inhalation durant 10-15 minutes et est composé d’une substance contenant des petites molécules d’ARN interférents pour bloquer la multiplication du coronavirus dans l’organisme.
Le médicament a prouvé son efficacité lors des essais cliniques de phase I et II, auxquelles ont notamment participé des patients avec des formes graves de Covid-19.
Selon la directrice de la FMBA, l’ancienne ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova, interrogée par la chaîne russe Rossiya 24, après la première inhalation du MIR 19 on constate une "réduction de la pression virale" sans "effets secondaires désagréables".

Pilule US anti-Covid

Ce même mercredi 22 décembre, aux États-Unis, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a autorisé la pilule antivirale de Pfizer, Paxlovid, pour traiter le Covid-19 chez les personnes à haut risque âgées de 12 ans et plus.
Il s'agit de la première pilule antivirale dont la prise à domicile est autorisée pour les personnes infectées par le coronavirus et pesant plus de 40 kg, avant qu'elles ne soient suffisamment malades pour être hospitalisées.
Selon les concepteurs du Paxlovid, si trois pilules sont administrées deux fois quotidiennement dans les quelques jours suivant l'apparition des premiers symptômes, le risque d'hospitalisation ou de décès diminue de 89%.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала