Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’homme qui a insulté Joe Biden en direct au réveillon de Noël explique son acte

© AP Photo / Carolyn KasterLe couple Biden, lors d'un appel téléphonique pour Noël, le 24 décembre 2021, à la Maison-Blanche
Le couple Biden, lors d'un appel téléphonique pour Noël, le 24 décembre 2021, à la Maison-Blanche - Sputnik France, 1920, 26.12.2021
S'abonner
L’homme qui a lancé un "Let's go Brandon", formule qui signifie "F*ck Joe Biden", au Président américain qui lui souhaitait un joyeux Noël en direct, a expliqué avoir eu envie d’utiliser sa liberté d’expression pour montrer sa déception quant à la politique du chef de l’État sous la forme d’une plaisanterie, rapporte l’Oregon Live.
Le père de famille qui s’est permis une expression détournée insultante à l’encontre de Joe Biden lors d’une conversation téléphonique retransmise en live, dans le cadre des célébrations de Noël, a expliqué qu’il s’agissait d’une plaisanterie.
"Je n’ai rien contre Biden, mais je suis frustré car je pense qu’il pourrait travailler mieux", a affirmé cet homme dénommé Jared Schmeck, ancien policier et père de quatre enfants, auprès de l’Oregon Live. "Je ne veux pas lui manquer de respect", a-t-il ajouté en affirmant ne pas avoir su que la conversation était diffusée en direct.

Une référence cinglante

Ainsi, M.Schmeck avait souhaité au couple Biden "un merveilleux Noël" avant de terminer par un "Let's go Brandon". Cette phrase provient d’une erreur faite par une journaliste qui interviewait en octobre le coureur automobile Brandon Brown après sa victoire sur un circuit Nascar. Elle avait rapporté que la foule criait "Let's go Brandon" [Vas-y Brandon], au lieu de "F*ck Joe Biden!", ce qui était scandé en réalité.
En réaction à cette insulte déguisée de leur interlocuteur, la première dame a eu l’air gêné, mais le chef de l’État a immédiatement répondu: "Vas-y Brandon, je suis d'accord". Il lui a ensuite demandé où il était domicilié, sans recevoir de réponse.
Plus tard, une vidéo montrant Jared Schmeck en train de parler avec le couple présidentiel en haut-parleur a été publiée sur YouTube. À en juger les images, la conversation s’est achevée automatiquement, ce qui met à mal l’affirmation de certains internautes selon laquelle le père de famille leur aurait raccroché au nez.

Liberté d’expression

Cependant, il a affirmé auprès du quotidien subir des attaques pour avoir utilisé sa "liberté d’expression" afin de révéler ses frustrations avec cette plaisanterie.
Confirmant être conscient du sens vulgaire de "Let’s go Brandon", il a assuré n’avoir "aucune animosité" envers le Président.
Cette conversation s’est inscrite dans le cadre de la tradition du réveillon qui permet d’appeler une ligne spéciale pour suivre la tournée du père Noël, gérée depuis 1955 par le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD). Mis en relation avec cet homme, Jill et Joe Biden ont également discuté avec ses enfants au sujet des cadeaux qu’ils ont demandés.
Ces échanges ont suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. Certains ont jugé cette réplique déplacée, les échanges ayant eu lieu lors du réveillon de Noël. Parmi les personnalités politiques à les avoir fustigés figure Eric Swalwell, membre démocrate à la Chambre des représentants des États-Unis, qui a refusé sur Twitter de "croire que l’on puisse être aussi indécent". Ni Joe Biden ni son épouse n’ont réagi publiquement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала