Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Corps décapité dans le Tarn-et-Garonne: nouveaux détails sur le meurtrier présumé

© Sputnik . Oxana BobrovitchPolice nationale
Police nationale - Sputnik France, 1920, 27.12.2021
S'abonner
Un quinquagénaire a été interpellé le 25 décembre, soupçonné d’avoir décapité un corps dans le Tarn-et-Garonne. Il s’agirait de l’un des colocataires de la victime. Sans préciser les raisons du meurtre, le suspect aurait expliqué que les faits se sont produits lors d’une violente rixe, rapporte La Dépêche du Midi.
Un suspect a été placé en garde à vue le 25 décembre, moins de 24 heures après la découverte d’un cadavre décapité au bord d’une route dans le Tarn-et-Garonne, relate La Dépêche du Midi. Selon le quotidien, il serait rapidement passé aux aveux.

Portrait du tueur présumé

Comme le relate le média, le défunt, âgé de 31 ans, connu de la justice pour "des petits délits routiers et de vols", était récemment sorti de détention et avait trouvé "refuge" dans une maison en colocation dans la campagne d’Albias.
L’homme interpellé, la cinquantaine et originaire de La Réunion, serait l’un des colocataires du défunt. Le substitut du procureur auprès du parquet de Montauban, Emmanuel Ferrand, a indiqué pour sa part au quotidien qu’il s’agissait d’une personne "proche de la victime".

Bagarre mortelle

Sans préciser les raisons du meurtre, le suspect aurait expliqué à La Dépêche du Midi qu’une violente rixe avait éclaté dans la nuit du 23 au 24 décembre entre lui et le trentenaire qu’il avait tué de plusieurs coups de couteau au niveau du thorax et du dos. Il aurait alors décidé de découper le corps de la victime avant de le disperser dans un champ.
Le média précise que sa garde à vue a été prolongée le 26 décembre dans les locaux de la brigade de recherches (BR) à la caserne de la Hire, à Montauban. Il pourrait être déféré ce lundi 27 décembre devant un juge d’instruction.

Détails sanglants

Le jour de la découverte tragique faite par un couple de promeneurs, le procureur de la République par intérim de Montauban a révélé à l’AFP que la tête avait été trouvée "à une centaine de mètres des lieux dans un sac plastique" et que "deux avant-bras découpés ont été retrouvés dès le soir même à proximité du corps".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала