Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

RDC: au moins 8 morts et 20 blessés dans un attentat-suicide à Beni

© AFP 2021 ALEXIS HUGUETUn soldat des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) participe à une patrouille dans le village de Manzalaho près de Beni le 18 février 2020, à la suite d'une attaque qui aurait été perpétrée par des membres du groupe Forces démocratiques alliées (ADF),
Un soldat des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) participe à une patrouille dans le village de Manzalaho près de Beni le 18 février 2020, à la suite d'une attaque qui aurait été perpétrée par des membres du groupe Forces démocratiques alliées (ADF), - Sputnik France, 1920, 27.12.2021
S'abonner
Au moins 8 personnes ont trouvé la mort et 20 autres ont été blessées dans un attentat-suicide survenu dans la soirée de samedi, en pleine fête de Noël, dans le centre de Beni (province du Nord-Kivu, dans le nord-est de la République démocratique du Congo), indique un nouveau bilan donné dimanche par les autorités.
Le bilan provisoire fourni dans la nuit de samedi par le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur de la province du Nord-Kivu (nord-est), faisait état de six morts, dont le kamikaze, et de 13 blessés dans cet attentat perpétré dans la ville de Beni. Les autorités ont accusé les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) d'être responsables de cet attentat.

"À l'heure actuelle, le bilan provisoire fait état de huit morts dont un capitaine de la 22e brigade qui était au restaurant avec son épouse et ses enfants", ainsi que le kamikaze, a déclaré lors d'une conférence de presse Patrick Muyaya, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais.

"On compte aussi 20 blessés parmi lesquels deux jeunes filles, deux jeunes garçons, deux dames fracturées au niveau de membres inférieurs, deux dames blessées gravement" ainsi que deux responsables administratifs locaux, a-t-il ajouté.
Quant au kamikaze, "son identification est difficile", a souligné le lieutenant-général Constant Ndima, gouverneur militaire du Nord-Kivu.
L'explosion est survenue aux environs de 20h00 heure locale, à l'entrée d'un restaurant très fréquenté.
Toute la nuit de samedi à dimanche, les services de sécurité ont quadrillé la ville et les environs du lieu de l'explosion à la recherche d'indices.
Selon des sources sécuritaires, plusieurs morceaux des objets servant à la fabrication de bombes ont été ramassés sur le lieu de l'incident par les démineurs, appuyés par les éléments de la mission de l'ONU (MONUSCO) sur place à Beni.
Le Nord-Kivu et la province voisine de l'Ituri sont depuis début mai sous état de siège, une mesure exceptionnelle qui a donné les pleins pouvoirs aux militaires mais n'a pas permis jusqu'à présent de stopper les exactions des groupes armés.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала