Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un représentant de l'Onu "horrifié" par l'assassinat présumé de civils en Birmanie

© Sputnik . Vladimir Astapkovitch / Aller dans la banque de photosDrapeau de l'Onu
Drapeau de l'Onu  - Sputnik France, 1920, 27.12.2021
S'abonner
Un haut représentant des Nations unies a déclaré ce 27 décembre être horrifié par les informations faisant état de la découverte des cadavres d'au moins 35 civils en Birmanie, appelant les autorités locales à mener une enquête sur ces assassinats que des activistes imputent aux forces gouvernementales.
L'armée n'a effectué aucun commentaire sur l'incident survenu près du village de Mo So vendredi. Le porte-parole de la junte n'a pu être joint.
D'après le récit de la presse officielle, des soldats ont abattu un nombre non précisé de "terroristes armés" dans les rangs des rebelles opposés au gouvernement militaire. Aucune mention n'a été faite de morts parmi les civils.
Le sous-secrétaire général de l'Onu chargé des affaires humanitaires et de la coordination des services de secours, Martin Griffiths, a dit considérer que les informations faisant état de l'assassinat de civils, dont au moins un enfant, étaient crédibles.
"Je condamne ce grave incident et toutes les attaques contre les civils à travers le pays", a-t-il déclaré dans un communiqué, demandant l'ouverture d'une enquête "approfondie et transparente" pour traduire les responsables devant la justice.
Il a appelé par ailleurs à la protection des civils.
Selon des habitants et des ONG travaillant dans la région, des soldats ont abattu des civils. Des photos publiées par des ONG montrent des corps calcinés, certains d'entre eux se trouvant à l'arrière d'une camionnette incendiée.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала