Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Petit-fils de De Gaulle: la France "doit renouer avec ses valeurs fondamentales"

© AFP 2021Charles de Gaulle
Charles de Gaulle - Sputnik France, 1920, 28.12.2021
S'abonner
Exclusif
La France a-t-elle encore de la voix? Pour Pierre de Gaulle, petit-fils du général, il est impératif pour l’Hexagone de renouer avec ses valeurs et que les Européens choisissent leur propre destinée indépendamment des influences extérieures.

"Il faut bien se garder de recevoir des leçons de gens qui sont très loin et en particulier de gens qui sont de l’autre côté de l’Atlantique et qui sont heureux de pouvoir tirer parti d’une certaine déstabilisation de cette Europe fondamentale et historique."

Sous les ors de l'hôtel d'Estrées, résidence de l’ambassadeur de Russie en France, Pierre de Gaulle, petit-fils du célèbre général, a réitéré le message d’amitié de son illustre aïeul à l’égard de la Russie.
"Mon grand-père était un amoureux […] de la nation russe des grandes réalisations et aussi de la grande nation conquérante et vainqueur des nazis lors de la Seconde Guerre mondiale", a-t-il déclaré à l’ambassadeur russe, Alexeï Mechkov. En retour, le diplomate lui a remis la lettre que Vladimir Poutine a adressée à son père, Philippe.
Philippe de Gaulle, lui-même fils du général, célèbre ce 28 décembre son centième anniversaire. Dans les pas de son père, celui-ci avait rejoint la Grande-Bretagne en juin 1940 où il s’était engagé dans les Forces françaises libres afin de combattre les nazis. C’était le début d’une longue carrière dans la marine. Une carrière qu’il a quittée par le sommet. Élevé au rang d’amiral en 1980, il a été admis en seconde section après un passage par l’Inspection générale des armées. Sous l’étiquette RPR, il a été élu sénateur de Paris, sa ville natale, en 1986.
Pour Pierre de Gaulle, si la France doit impérativement renouer avec ses "valeurs fondamentales" que sont la famille et la religion, elle doit également "retrouver plus de poids" tant vis-à-vis des États-Unis que de ses partenaires européens. En effet, cette Europe "de l’Atlantique à l’Oural" à laquelle sa famille aspire depuis des décennies est en proie aux conflits. Des conflits sur les braises desquelles soufflent des puissances étrangères. Comme en Ukraine où, selon Sergueï Lavrov, la France aurait failli à son rôle d’intermédiaire.

"Beaucoup de crises sont venues des États-Unis, y compris des crises économiques. Il y a eu beaucoup de déstabilisations et je crains que cette Europe des 27, malheureusement ne soit pas efficace par rapport à cela," regrette Pierre de Gaulle au micro de Sputnik.

Selon lui, il faut revenir aux équilibres profonds européens. Dans sa lettre, le Président russe a "exprimé son admiration" face au "courage et l’héroïsme" dont a fait preuve Philippe de Gaulle contre "l’envahisseur nazi" et salué la contribution "inestimable" au développement des relations franco-russes apportée par son père.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала