Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Reprise des négociations sur le nucléaire iranien: Téhéran se concentre sur la levée des sanctions

© AP Photo / Vahid SalemiDrapeau iranien, Téhéran
Drapeau iranien, Téhéran - Sputnik France, 1920, 28.12.2021
S'abonner
Les négociations indirectes entre l'Iran et les États-Unis pour tenter de sauvegarder le pacte de 2015 sur le nucléaire iranien ont repris le 27 décembre. Téhéran se focalise sur la levée des sanctions américaines prises à son encontre.
Le septième cycle de pourparlers s'est terminé il y a dix jours après que les Iraniens ont réclamé des changements en profondeur du projet d'accord existant.
"Si nous travaillons dur dans les jours et les semaines qui viennent, nous devrions obtenir des résultats positifs. Ce sera compliqué, des décisions politiques difficiles devront être prises, tant à Téhéran qu'à Washington", a déclaré l'émissaire de l'Union européenne Enrique Mora.
Enrique Mora s'exprimait peu après la reprise des discussions, auxquelles participent des représentants de l'Allemagne, de la Chine, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Iran et de la Russie, avec une coordination de l'Union européenne.
"Il y a un sentiment d'urgence chez toutes les délégations présentes pour que toutes les négociations se terminent dans un délai raisonnable. Je ne donnerai pas de date précise, mais nous parlons de semaines et non de mois", a-t-il ajouté.

L’Iran veut la levée des sanctions

"Le principal enjeu pour nous est de parvenir prioritairement à une situation dans laquelle le pétrole iranien pourra être commercialisé facilement et sans entraves", a déclaré le ministre des Affaires étrangères iranien Hossein Amirabdollahian, cité par des médias iraniens.
Enrique Mora a toutefois déclaré que les questions de la levée des sanctions et des restrictions nucléaires seraient adressées.
Téhéran veut la levée de toutes les sanctions américaines avant toute décision concernant le nucléaire. Les négociateurs occidentaux estiment au contraire que les négociations sur le nucléaire et la levée des sanctions doivent aller de pair.
Les exportations de pétrole - principales sources de revenus pour l'Iran - ont plongé après la restauration des sanctions américaines.
Téhéran ne publie pas de données à ce sujet mais selon des estimations, les exportations pétrolières iraniennes seraient tombées d'environ 2,8 millions de barils par jour (bpj) en 2018 à 200.000 bpj désormais.
Enrique Mora a annoncé que les discussions seraient interrompues pendant trois jours à partir de vendredi, "l'établissement (n'étant) pas disponible", a-t-il précisé, faisant référence à l'hôtel de luxe où se tiennent les négociations.
Les trois puissances européennes parties à l'accord de 2015 - France, Royaume-Uni, Allemagne (E3) - avaient estimé que les pourparlers étaient revenus au point où ils s'étaient terminés en juin.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала