Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un tribunal ordonne l’arrêt des tests sismiques de Shell sur les côtes sud-africaines

© Photo pixabayAfrique du Sud
Afrique du Sud - Sputnik France, 1920, 28.12.2021
S'abonner
Un tribunal sud-africain a ordonné mardi au géant anglo-néerlandais de l'énergie de mettre un terme aux tests sismiques qu’il mène le long de la Wild Coast, zone jugée écologiquement sensible au sud-est de l’Afrique du Sud.
Le juge de la haute cour de Makhanda Gerald Bloem a interdit à Shell de poursuivre ses prospections qui ont débuté le 2 décembre courant, suite à une forte protestions des ONG sud-africaines de protection de l’environnement.
Les avocats agissant au nom des communautés concernées par ces tests, notamment Dwesa-Cwebe, Amadiba et Port Saint Johns, ainsi que les organisations environnementales, ont fait valoir que la prospection sismique était dévastatrice pour l'environnement marin ainsi que pour les populations locales.
Shell avait averti que si une interdiction provisoire était accordée, elle pourrait renoncer à l'ensemble de l'opération, y compris la possibilité d'extraire le pétrole et le gaz qui auraient pu être trouvés lors de l'étude sismique controversée, soulignant que ses pertes s'élèveraient à quelque un milliard de Rands.
Mobilisés depuis plusieurs semaines sur tous les fronts pour cette cause environnementale, des écologistes ont fait valoir que les relevés sismiques au large de la très touristique "Wild Coast" peuvent causer des "dommages irréparables" à l'environnement marin, en particulier aux baleines à bosse et autres cétacés migrateurs.
Face à ces accusations, le géant pétrolier a rétorqué en soulignant qu’environ 325 études sismiques ont été menées à travers le monde sans aucun rapport de décès ou de dommages à la vie océanique.
Mais les environnementalistes étaient déterminés et motivés par le désir de protéger l'environnement côtier. Pour faire entendre leur cause, ils étaient des milliers à défiler dans différentes régions du pays, brandissant des pancartes appelant à l’arrêt des explosions sismiques et à la protection de la vie marine.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала