Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’actrice Annabelle Lengronne visée par des injures racistes évoquant Éric Zemmour – vidéo

© AFP 2021 STEPHANE DE SAKUTINAnnabelle Lengronne
Annabelle Lengronne - Sputnik France, 1920, 29.12.2021
S'abonner
La comédienne Annabelle Lengronne a porté plainte après avoir été agressée verbalement par un homme dans la rue à Dax (Landes), la traitant de "sale bougnoule" et évoquant le nom d’Éric Zemmour.
Annabelle Lengronne a publié une vidéo de l’agression verbale dont elle a été victime dans la nuit du 27 à 28 décembre à Dax (Landes). Au cours de la séquence qui dure quelques secondes, un jeune profère à son égard des insultes à caractère raciste.
"Zemmour, il te regarde, il te ramène dans ton pays [...]. J'aime pas les Noirs et les Arabes, rentre dans ton pays sale bougnoule", assène-t-il, alors que l’actrice, née en Martinique, ironise: "Au moins tu es honnête".

Le contexte du comportement insultant

Suite à l’incident, l’actrice de 34 ans, qui a joué dans La Fine Équipe et Filles de joie, a décidé de porter plainte avec constitution de partie civile pour injure à caractère racial et outrage sexiste, rapporte France Bleu.

"Ce sont des propos extrêmement dégradants, le but c'est de chercher à l'humilier", dénonce auprès du média son avocat, Me Hosni Maati, précisant que sa cliente reste très choquée.

Les faits se sont déroulés dans les rues de Dax. Annabelle Lengronne a reçu cette pluie d’insultes à l’issue d’une soirée dans un appartement du centre-ville. Selon l’avocat, alors que sa cliente est en train de quitter la fête, l’un des participants lui propose de la ramener chez elle. Elle refuse, mais le jeune homme "insiste lourdement" et descend avec elle dans la rue. C’est à ce moment que l’actrice décide de le filmer.

Tags pro-Zemmour

Ces dernières semaines, plusieurs incidents impliquant des soutiens ou prétendus sympathisants d’Éric Zemmour ont été rapportés.
Dans la nuit du 22 à 23 décembre, le domicile de Marine Le Pen a été la cible de tags en soutien à Zemmour; des affiches ont été placardées sur sa porte. La candidate à la présidentielle a porté plainte. Le même jour, le 22 décembre, la permanence du député LFI Adrien Quatennenns a été dégradée avec des tracts en faveur de l'ancien polémiste. Toujours le même jour, Sandrine Rousseau, chargée de la campagne électorale de l’écologiste Yannick Jadot, a déposé plainte après que des prétendus militants pro-Zemmour ont tambouriné et collé des tracts à sa porte dans la nuit.
Enfin, le 20 décembre des menaces de mort ont été proférées par des militants, se revendiquant d’être des sympathisants d'Éric Zemmour, à l'encontre des Insoumis Alexis Corbière et de son épouse Raquel Garrido.
Le candidat a condamné les attaques en prenant ses distances avec les auteurs.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала