Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Les gens comme toi, on vous tue": un ado belge agressé à cause de son homosexualité

LGBT - Sputnik France, 1920, 30.12.2021
S'abonner
Dimanche 26 décembre, un adolescent belge de 16 ans a été victime d’une agression homophobe à Charleroi. Le jeune homme, molesté et insulté, a porté plainte. Il se dit très choqué.
La Belgique a beau occuper la deuxième place derrière Malte dans le classement des pays dits "gay-friendly", l’homophobie n’a pas disparu de son paysage.
Un témoignage en ce sens nous vient de Couillet, à Charleroi (province de Hainaut), où un adolescent de 16 ans a été victime d’une agression homophobe dimanche dernier. Il a subi des insultes, des coups et blessures, et des crachats par plusieurs individus.

"Pendant un instant j’ai cru mourir"

Relatant les faits sur Instagram, il a fait savoir qu’il avait été abordé par trois individus lorsqu’il rentrait chez lui. Des insultes ont d’abord fusé, à coup de "PD, sale zemel, enc*lé".

"Je me suis mis à marcher rapidement, mais une main m’a tiré vers l’arrière en me plaquant contre le sol… S’en suivent des coups de pied, des coups de lames, des crachats, des insultes, des gifles, étranglement, déchirement de vêtement, etc. Pendant un instant j’ai cru mourir."

Commentant l’agression sur RTL Info, il confie que ses agresseurs ont lâché "les gens comme toi, on vous tue".
Pas grièvement blessé, mais très choqué, il dit ne pas être bien mentalement. Il a déposé une plainte à la police de Charleroi. Une enquête a été ouverte.
Selon RTL, si les faits sont avérés, le caractère homophobe sera pris en compte par la justice.
L’homophobie est toujours présente en Belgique bien qu’elle soit un pays des plus tolérants face à la population LGBT.

De nombreux faits homophobes pas signalés

L’association Unia (ex-centre interfédéral pour l’égalité des chances) a reçu l’an dernier 406 signalements de discriminations sur la base de l’orientation sexuelle en Belgique. Environ un quart (109) ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête.
Son directeur, Partick Charlier, signale cependant à Belga que les chiffres ne montrent qu’une partie de la réalité.
"Pour différentes raisons, de nombreux faits d’homophobie et de violence à l’égard des personnes homosexuelles ne sont pas signalés et répertoriés."
En 2016, la campagne "Et toi, t’es casé-e?" a été lancée en vue de sensibiliser les 12-25 ans, quelle que soit leur orientation ou leur identité de genre, à la lutte contre les stéréotypes et les discriminations.
Son site Internet offre un large éventail sur les façons d’agir en cas d’actes homophobes et d’associations de lutte contre l’homophobie à contacter.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала