Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Budapest rappelle que Gazprom n’a jamais violé le moindre contrat en Europe

© Sputnik . Yuriy Kaver / Aller dans la banque de photosBudapest
Budapest - Sputnik France, 1920, 31.12.2021
S'abonner
Soucieuse de se prémunir contre les aléas énergétiques, la Hongrie a conclu un contrat de 15 ans avec Gazprom. Le groupe russe a toujours été un partenaire sûr de la Hongrie et, selon son ministre des Affaires étrangères, personne en Europe ne saurait affirmer le contraire.
Fin septembre, la Hongrie a conclu un contrat de 15 ans sur la livraison de gaz russe au grand dam de l’Union européenne et de l’Ukraine.
Bruxelles privilégie actuellement les achats de gaz sur le marché spot et prône l’abandon des contrats à long terme pour le gaz naturel fossile au-delà de 2049.
L’Ukraine a été indignée par la décision de Budapest de s’approvisionner en gaz en contournant son territoire dans l’intérêt de sa sécurité énergétique.
Ce vendredi 31 décembre, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto est revenu sur les relations de son pays avec Gazprom.
Selon lui, le géant gazier russe n’a violé les contrats de livraison d’aucun pays d’Europe.

Un partenaire difficile, mais sûr

"La Russie et Gazprom ont toujours été des partenaires très sûrs de la Hongrie… Tous les contrats, délais et volumes ont été respectés. À ce que je sais personne en Europe ne s’est plaint d’une violation par Gazprom de ses engagements relatifs aux livraisons de gaz", a-t-il indiqué dans un entretien à RT.
Le ministre a jugé que les reproches formulés par certains hommes politiques européens tenaient du refus de livrer des quantités supplémentaires de ce combustible, ce qui relève du commerce et non de la politique.
"Je comprends qu’il est très facile pour des hommes politiques de pointer un pays ou une personne pour rejeter la responsabilité… Je sais que tout est beaucoup plus compliqué contrairement à ce que pensent certains collègues européens. Je sais en me basant sur mon propre exemple qu’il n’est pas facile d’aboutir à un accord avec Gazprom, mais si vous y êtes arrivés, vous pouvez être sûrs que tout sera réalisé", a-t-il signalé.

Un contrat avec Gazprom pour 15 ans

Le 27 septembre, Budapest avait annoncé que la société hongroise MVM CEEnergy avait signé avec Gazprom un accord d’approvisionnement de 4,5 milliards de mètres cubes par an jusqu’en 2036.
3,5 milliards de mètres cubes seront livrés via le Turkish Stream, par la Serbie. Un milliard sera fourni via l’Autriche.
Les livraisons dans le cadre de ce contrat avaient débuté le 1er octobre.
Kiev a accusé Budapest de compromettre la sécurité ukrainienne et, plus largement, "la sécurité énergétique de l’Europe", allant jusqu’à incriminer Gazprom pour l’utilisation du gaz comme une "arme".
S’accusant mutuellement de "violation de la sécurité nationale", Kiev et Budapest ont rappelé leurs ambassadeurs respectifs pour exprimer leurs positions.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала