Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Irak, un homme se suicide pour échapper à son arrestation après avoir tué toute sa famille

© Photo Pixabay / Rebecca HolmUne porte, image d'illustration
Une porte, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 31.12.2021
S'abonner
L'Irak a ouvert une enquête sur le meurtre de 20 civils dans la province centrale de Babylone. Un forcené, accusé de terrorisme, s’est retranché à son domicile et a tué tous les membres de sa famille avant de s’ôter la vie. La raison: il voulait échapper aux forces de l’ordre venues l’arrêter.
Les autorités irakiennes ont annoncé le 31 décembre la formation d'un comité d'enquête pour déterminer les raisons derrière le meurtre de 20 civils lors d'une intervention sécuritaire dans la province de Babylone, dans le centre du pays.
Le 30 décembre, le commandement des opérations du gouvernorat de Babylone (affilié à l'armée irakienne) a annoncé la mort de 20 personnes d'une même famille, lors d'un échange de coups de feu entre un homme recherché pour des accusations de "terrorisme" et les forces sécuritaires, au nord de la province.
Selon des sources de sécurité, citées par l’AFP, les faits se sont déroulés quand les forces de l’ordre ont tenté de prendre d'assaut son domicile. "L'accusé a tué tous les habitants de sa maison", a constaté une des sources.
Un représentant au sein du ministère de l'Intérieur a fait état de 12 morts, dont sept enfants et deux femmes, ajoute l’AFP.
"Nous suivons douloureusement avec les autorités judiciaires et sécuritaires ce qui s'est passé dans le district de Kutha de la province, à la suite de l'opération sécuritaire qui a coûté la vie à des enfants et des femmes", a indiqué le gouverneur de Babil, Hassan al-Mandeel, dans un communiqué, qualifiant ce qui s'est passé de "crime intolérable".
"Nous annonçons la formation d'un comité d'enquête qui révélera les raisons qui ont conduit à ce massacre, et l'auteur de ce crime ne pourra en aucun cas jouir de l'impunité", a-t-il ajouté.
Les forces irakiennes ont intensifié la poursuite des personnes recherchées faisant l'objet de mandats d'arrêt pour "terrorisme", en particulier dans les provinces qui sont passées sous le contrôle de Daech* entre 2014 et 2017.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала