Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Augmentation de la demande des masques FFP2 en France face au variant Omicron

© Photo Pixabay/Wir_pixs-Masque chirurgical et masque FFP2
Masque chirurgical et masque FFP2 - Sputnik France, 1920, 02.01.2022
S'abonner
Alors que plusieurs pays européens ont imposé le port du masque FFP2 dans les lieux publics, la France ne le recommande pas pour le moment, bien que la demande ait explosé face au nouveau variant, risquant de provoquer une rupture de stock, selon BFM TV.
Avec le débarquement du variant Omicron dans l'Hexagone, bon nombre de Français se sont tournés vers le masque FFP2, ce qui a d’ores et déjà créé une pénurie de ce moyen de protection dans certaines officines, relate BFM TV. Les autorités disposent actuellement de 600 millions de ces masques baptisés "bec de canard", ce qui pourrait se révéler insuffisant s’ils venaient à être imposés par le gouvernement.
Depuis le début de l’épidémie, la fabrication de masques s’est intensifiée et le pays a vu émerger toute une filière. En l’espace de deux ans, la France est passée de quatre producteurs locaux à une trentaine et peut fabriquer aujourd’hui 100 millions d'unités par semaine, dont 20% à 25 % de masques FFP2, rappelle le média.
Toutefois, la demande n’est montée en flèche qu’avec l’arrivée du variant Omicron, alors que jusqu’ici, les commandes étaient essentiellement passées par les hôpitaux et autres établissements de santé. En outre, la concurrence asiatique a provoqué une diminution de 90% de la production nationale par rapport à fin 2020, ce qui risque de créer un début de pénurie. Dans ce contexte, les capacités de production pourraient suivre l’augmentation de la demande dans les semaines à venir.

Porter correctement

Le "bec de canard" est plus filtrant que le masque chirurgical classique. Selon une étude publiée début décembre par la revue PNAS, si deux individus ont un masque FFP2 bien ajusté, le risque de contamination entre eux est de seulement 0,4%, contre 30% pour deux personnes en portant des classiques.
Le rapport conclut que "le port de masques appropriés offre une excellente protection pour les autres et pour soi-même et rend la distanciation sociale moins importante".
"La grosse différence entre le FFP2 et le chirurgical, c'est que le masque FFP2 est hermétique. Il ne laisse pas passer d'air et a une double filtration: vers l'extérieur et vers l'intérieur", avait précisé fin décembre à l’AFP Christian Curel, président du syndicat des fabricants français de masques.
Toutefois, celui-ci, surnommé "bec de canard" nécessite obligatoirement un port adéquat.
"Il vaut mieux porter correctement un masque chirurgical ou en tissu bien adapté à la forme du visage, couvrant le nez et la bouche plutôt qu'un FFP2 mal ajusté", avait déclaré à L’Express Antoine Flahault, épidémiologiste à l'Institut de santé globale de Genève.
En outre, selon l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), ce masque offre un sérieux avantage au niveau de la durée de protection, qui peut faire le double de celle d’un masque chirurgical: jusqu’à huit heures pour le premier et seulement quatre heures maximum pour le second.

Port imposé?

Qui plus est, cette protection peut coûter jusqu'à six fois plus cher qu'un masque chirurgical.
La France laisse pour le moment le choix du port du masque aux préfets de région. Pourtant, pour ordonner le port du FFP2, le gouvernement pourrait devoir le fournir gratis.
"Comme le masque FFP2 est plus cher que les autres, si le gouvernement le recommandait, il risquerait d'avoir à le proposer gratuitement dans les circonstances où il serait exigé et cela pourrait ne pas l'enthousiasmer, et en tout cas ne pas hâter sa décision", a expliqué confirme-t-il à L'Express Antoine Flahault.

Port obligatoire

Le port du masque FFP2 est d’ores et déjà obligatoire dans certains pays. Par exemple, en Italie depuis le 25 décembre dans tous les transports en commun, les cinémas, les théâtres, les musées et les stades.
En Autriche, il est indispensable dans les lieux publics fermés et dans les cafés ou restaurants lorsque les clients ne sont pas assis, ainsi que dans les parties communes des hôtels.
En Allemagne, les habitants ont l'obligation de porter un masque médical FFP2 ou chirurgical dans les transports et les commerces, bien que certains Länder, comme la Bavière ou la Basse-Saxe, exigent le port d’un FFP2.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала