Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comment sauver 20 millions d’habitants de l'implosion routière? Les choix moscovites

© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou
Transports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou - Sputnik France, 1920, 02.01.2022
S'abonner
Exclusif
Au micro de Sputnik, l’adjoint au maire de Moscou Maxime Liksoutov a évoqué les ultimes évolutions du système de transports en commun de la capitale russe. Selon lui, la plus grande agglomération d’Europe aurait pu être paralysée par les bouchons sans un vaste développement ces dernières années.
Alors que les grandes agglomérations continuent d’attirer de nouveaux citadins et que le nombre de véhicules individuels ne cesse d’augmenter, dans la lutte contre les bouchons il s’agit souvent de ne pas permettre la dégradation du problème. Ce dont souffre également Moscou qui, avec les zones urbaines environnantes, compte jusqu’à 20 millions d’habitants.
Si, pour résoudre cette question, certaines municipalités instaurent des restrictions pour l’utilisation de voitures privées, les autorités de la capitale russe ont fait d’autres choix.
"Sans un vaste développement des transports en commun, la mise en place d’une alternative confortable [au véhicule individuel, ndlr] et une gestion du trafic plus efficace, la circulation routière en ville aurait été complètement paralysée", confie à Sputnik l’adjoint au maire en charge des Transports, Maxime Liksoutov, avant de détailler certains résultats récents.

La plus grande ligne circulaire au monde

Parmi les événements les plus marquants de l’année écoulée, M.Liksoutov cite l’ouverture de 10 nouvelles stations de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou le 7 décembre.
Ce dernier prolongement concerne 450.000 habitants des quartiers avoisinants, précise le maire adjoint. Selon Maxime Liksoutov, un nouvel usager sur cinq n’a pas utilisé les transports publics avant la mise en exploitation de ces 10 nouvelles stations.
La Grande ligne circulaire du métro moscovite est le plus important projet de ce type au monde avec actuellement 22 stations ouvertes.Au final, la ligne aura une longueur de 70 km, desservira 31 stations avec 47 correspondances entre le réseau métropolitain et celui des trains de banlieue.
Le lancement définitif, prévu pour 2022, offrira ses services à plus de trois millions de personnes, assure le responsable.
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, station Novatorskaya de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
Transports en commun de Moscou, station Novatorskaya de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou - Sputnik France
1/3
Transports en commun de Moscou, station Novatorskaya de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, station Zuzino de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
Transports en commun de Moscou, station Zuzino de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou - Sputnik France
2/3
Transports en commun de Moscou, station Zuzino de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, station Prospekt Vernadskogo de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
Transports en commun de Moscou, station Prospekt Vernadskogo de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou - Sputnik France
3/3
Transports en commun de Moscou, station Prospekt Vernadskogo de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
1/3
Transports en commun de Moscou, station Novatorskaya de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
2/3
Transports en commun de Moscou, station Zuzino de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
3/3
Transports en commun de Moscou, station Prospekt Vernadskogo de la Grande ligne circulaire du métro de Moscou
Se fondant sur des calculs techniques, les autorités espèrent que ce projet permettra de réduire jusqu’à 25% la pression sur d’autres lignes de métro, ainsi que de décharger à hauteur de 15% le réseau routier.

Réseau ferroviaire régional

Après étude d'expériences internationales de développement des transports ferroviaires, notamment celle de Paris-Île-de-France en ce qui concerne le RER, la capitale russe a pris la décision de créer tout un nouveau réseau. Il s’agit des Diamètres centraux de Moscou, cinq lignes ferroviaires régionales de surface qui vont desservir plusieurs zones de Moscou et de son agglomération dans dix directions différentes.
Le projet prévoit la modernisation de l’infrastructure ferroviaire existante ainsi que la construction de nouvelles voies et de multiples pôles d’échanges. Deux lignes, ou diamètres, composés actuellement de 60 stations, ont été lancés en 2019, indique Maxime Liksoutov.
En 2021, sept nouveaux pôles d’échanges ont été mis en exploitation et dix autres stations devraient être ouvertes cette année, énumère-t-il.
Depuis l'inauguration des deux premières lignes, le nombre de voyages effectués via celles-ci à l’intérieur des frontières administratives de Moscou a augmenté de 86%, fait savoir le maire adjoint.
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, une station Belokamennaya de la Ceinture centrale du métro de Moscou
Transports en commun de Moscou, une station Belokamennaya de la Ceinture centrale du métro de Moscou - Sputnik France
1/2
Transports en commun de Moscou, une station Belokamennaya de la Ceinture centrale du métro de Moscou
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou
Transports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou - Sputnik France
2/2
Transports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou
1/2
Transports en commun de Moscou, une station Belokamennaya de la Ceinture centrale du métro de Moscou
2/2
Transports en commun de Moscou, une station Andronovka du 1e Diamètre central de Moscou
"Au total, grâce au développement considérable du réseau métropolitain et ferroviaire de ces dernières années, plus de 250.000 Moscovites ont renoncé à la voiture individuelle en faveur des services offerts par les nouvelles stations de transports ferroviaires", constate M.Liksoutov.

Technologies, confort et accessibilité

Les solutions moscovites de billetterie sont déjà reconnues parmi les meilleures au monde, notamment par le jury du Prix britannique Transport Ticketing Awards. Le cœur de ces solutions est la carte Troïka, lancée en 2013 et utilisable dans tous les transports en commun de Moscou, détaille Maxime Liksoutov.
Elle contient un nombre record de modes de paiement, y compris via un téléphone portable -Visa, Mastercard, Huawei Pay, MIR Pay, AliPay, China UnionPay, Google Pay, Samsung Pay, Apple Pay-, le tout cumulant cinq milliards de transactions par an.
Et d’ajouter que l’introduction de ce moyen a eu pour résultat la réduction de six fois de l’émission de billets en papier et de 40-70% les queues devant les caisses, économisant ainsi annuellement jusqu’à 2,5 milliards de roubles (environ 30 millions d’euros).
Déjà populaire dans la région de Toula, au sud de Moscou, la carte Troïka pourrait continuer son expansion à travers la Russie.
Une nouvelle technologie de paiement a été mise en place dans le métro de Moscou l’année dernière, poursuit le maire adjoint. Il s’agit du système Face Pay, qui permet de régler son trajet sur la base de données personnelles biométriques.
Prévoyant de proposer ce mode de transaction dans les autres transports urbains, les autorités pronostiquent qu’il pourrait être choisi par 15% des passagers d’ici deux à trois ans, explique M.Liksoutov.
Afin de rivaliser avec le véhicule individuel, Moscou réalise un programme d’envergure de renouvellement du matériel roulant de tous les transports publics.

"En 2021, nous avons acheté 400 bus électriques et 71 tramways. Au total, au cours des dix dernières années, la ville a acquis environ 700 tramways et 1.000 bus électriques. Le parc du matériel roulant des tramways est déjà modernisé à 87%", selon le fonctionnaire.

Avec presque 4.000 nouvelles rames de métro depuis 2010, dont 300 l’année précédente, l'optimisation du réseau atteint 68%.
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou, un tram
Transports en commun de Moscou, un tram - Sputnik France
1/3
Transports en commun de Moscou, un tram
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou
Transports en commun de Moscou - Sputnik France
2/3
Transports en commun de Moscou
© Photo Département des Transports de MoscouTransports en commun de Moscou
Transports en commun de Moscou - Sputnik France
3/3
Transports en commun de Moscou
1/3
Transports en commun de Moscou, un tram
2/3
Transports en commun de Moscou
3/3
Transports en commun de Moscou
Et ce, à des prix plus que raisonnables: un trajet coûte actuellement 40 roubles (moins de 0,5 euro), ce qui est quatre fois moins cher qu’à Paris et plus de dix fois meilleur marché qu’à Londres, conclut Maxime Liksoutov.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала