Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attentat contre le Premier ministre haïtien lors de l’anniversaire de l’Indépendance

© AP Photo / Joseph OdelynCartouche d'arme à feu (image d'illustration)
Cartouche d'arme à feu (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 03.01.2022
S'abonner
Le feu a été ouvert contre le chef du gouvernement haïtien par intérim alors qu’il quittait une église dans le cadre de la célébration du 218e anniversaire de l’Indépendance de cette ancienne colonie française. Le Premier ministre s’en est sorti indemne, mais l’attaque aurait fait un mort et plusieurs blessés.
Le Premier ministre haïtien par intérim, Ariel Henry, a été la cible d’un attentat lors des célébrations de la Journée de l'indépendance, mais en est sorti indemne.
C’est après l'office auquel il a assisté dans la cathédrale des Gonaïves que le chef du gouvernement s’est retrouvé au cœur d’une fusillade qui aurait fait un mort et plusieurs blessés, bien qu’aucun bilan officiel n’ait été communiqué, précise Haïti libre. L’attaque a été filmée et la séquence postée sur les réseaux sociaux.
Ariel Henry avait publié juste avant un tweet annonçant qu’il participait au “traditionnel Te Deum qui se déroule aux Gonaïves” dans le cadre de la célébration du 218e anniversaire de l'Indépendance nationale.
Après cette fusillade, les autres évènements prévus dans le cadre de la commémoration de l'Indépendance d'Haïti vis-à-vis de la France, proclamée le 1er janvier 1804, ont été annulés.

Situation tendue la veille

C’est en sortant de l’église que le Premier ministre, qui devait prononcer son discours à la Nation depuis la tribune officielle, s’est retrouvé, avec son entourage et les agents chargés de sa protection, sous des tirs nourris.
La garde du secteur avait été renforcée après qu’un groupe armé opérant dans la région eut alerté le chef du gouvernement contre un déplacement aux Gonaïves.
La construction, le 28 décembre sur la place d’Armes, du stand devant accueillir le 1er janvier 2022 les officiels pour la cérémonie du 218e anniversaire de l’Indépendance, a été suspendue après que des individus armés membres du groupe Les Révolutionnaires ont ouvert des tirs, semant la panique et blessant grièvement un charpentier, avait relaté Haïti libre. Le lendemain, les activités commerciales étaient paralysées, la plupart des commerces, banques et écoles étaient fermés.
Ariel Henry a toutefois maintenu sa visite aux Gonaïves.

Corruption, banditisme et kidnapping

Haïti traverse depuis plusieurs années une crise politique et sociale qui s'est aggravée le 7 juillet 2021 avec l'assassinat du Président Jovenel Moise.L’opposition avait précédemment tenté d’évincer le dirigeant contesté, l’accusant de vouloir rester illégalement au pouvoir.
Aujourd’hui, le pays, le plus pauvre du continent américain et qui a été dévasté par un séisme en août, "est rongé par la corruption qui touche les hautes sphères du pouvoir politique et économique et s’immisce aussi dans les structures populaires", avait expliqué fin décembre Roody Edmé, éditorialiste du journal haïtien Le National, à Vatican News.
D’ailleurs, Le National constate la recrudescence des gangs armés et du banditisme ainsi qu’un "niveau épouvantable du kidnapping" en Haïti. Ce dernier est devenu en 2021 l'État au taux le plus élevé de cas d’enlèvements.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала