Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nous n’avons "jamais enregistré autant de contaminations de par le monde", avertit Véran

© AFP 2021 THOMAS SAMSONOlivier Véran
Olivier Véran - Sputnik France, 1920, 03.01.2022
S'abonner
Olivier Véran a alerté sur France Inter sur la vague de cas d’Omicron qui risque d’engorger les hôpitaux. Il estime toutefois "probable" que ces contaminations amènent à une immunité collective tout en appelant à la vaccination, faisant référence à la tribune des 500 médecins marseillais.
Jugé moins sévère mais plus contagieux par de récentes études, le variant Omicron est déjà majoritaire en France et engendre de nombreuses contaminations. Invité ce lundi sur France Inter, Olivier Véran confirme qu’il engendre moins de réanimations mais est susceptible d’engorger les lits d’hôpitaux conventionnels.
"La circulation d’Omicron est très élevée, elle l’est d’ailleurs sur toute la planète. […] On n’a jamais enregistré autant de contaminations de par le monde", avertit le ministre de la Santé. S’il provoque moins de "syndromes de détresse respiratoire", il peut envoyer certains malades en lits conventionnels, par exemple pour des besoins en oxygène "pour trois ou quatre jours", ce qui lui fait craindre une saturation des hôpitaux.
Interrogé sur l’acquisition d’une immunité collective par la population, M.Véran estime qu’"il est probable que nous ayons tous acquis une forme d'immunité ou par la vaccination, ou par l'infection, ou les deux".
Enfin, le ministre s’est dit inquiet du niveau de tension hospitalière dans le sud du pays, surtout au niveau des réanimations dans les Bouches-du-Rhône, faisant référence à la tribune des 500 médecins des hôpitaux marseillais. Selon lui, cette pression est due au variant Delta sur des patients non-vaccinés ou immunodéprimés fragiles.

Appel à la vaccination

Dimanche, plus de 500 médecins de l’hôpital public de Marseille (AP-HM) ont formulé dans le journal La Provence leur "seul vœu pour 2022": que les habitants de la région aillent se faire vacciner. Selon eux, la région PACA et le département des Bouches-du-Rhône sont les plus touchés par l’épidémie car "les moins vaccinés".
"Dans les réanimations, les malades du Covid que nous soignons ne sont pas vaccinés dans près de 90 % des cas", déplorent les signataires de la tribune.
"C'est simple: le vaccin n'empêche pas d'être malade ni de transmettre le Covid. Mais il évite les formes graves", rappellent-ils avant de conclure: "Si vous n'êtes pas vaccinés, la plus belle chose que vous pouvez faire cette semaine, pour vous, pour vos proches, pour les autres, pour débuter cette nouvelle année, c'est de vous vacciner".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала