Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des robots russes parlant français dans les rues de Paris? Une entreprise parle de ses projets

© Photo PromobotLa production de Promobot (photo d'archives)
La production de Promobot (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 04.01.2022
S'abonner
Des robots russes pourraient faire leur apparition à Paris, estime le cofondateur de l’entreprise Promobot, qui vient de créer un appareil capable de détecter une arme portée par un élève arrivant à l’école. Cet engin va être utilisé aux États-Unis mais des négociations avec la France sont aussi en cours, relate-t-il à Sputnik.
Un robot capable de détecter la présence d’armes sur les élèves, inventé par les scientifiques russes de Promobot en coopération avec ses partenaires américains, commencera bientôt à exercer ses talents dans l’une des écoles de Cleveland,Ohio, aux États-Unis. Le cofondateur de l’entreprise, Oleg Kivokourtsev, détaille à Sputnik ses autres projets et initiatives dans les pays francophones.
Il assure que sa société mène des négociations avec la France. En effet, dans le contexte tendu autour de la décapitation du professeur français Samuel Paty, Paris s’est intéressé au développement de systèmes de détection d'armes. Toutefois, il attend les résultats des essais de la version pilote qui va démarrer aux États-Unis. Et par la suite, Promobot pourra négocier avec la France, affirme Oleg Kivokourtsev.
"Nos robots pourraient alors aussi se retrouver dans les quartiers de Paris", ajoute-t-il.
© Photo Egor OumnovOleg Kivokourtsev (photo d'archives)
Oleg Kivokourtsev (photo d'archives) - Sputnik France, 1920, 04.01.2022
Oleg Kivokourtsev (photo d'archives)
La conception de cet engin a été lancée à l'initiative de partenaires américains de l’entreprise russe.

"Ils parlaient depuis longtemps de ce problème aigu et ont initié eux-mêmes le développement, et nous, de notre côté, nous les avons assistés et aidés. Ainsi, il s’agit de [l’alliance de] leur idée et de notre plateforme", explique le cofondateur de Promobot.

Le principe de fonctionnement de ce robot est "d'informer les agents de sécurité, la police et les autres services afin d'empêcher l'utilisation d'armes. Il ne peut pas interpeller le délinquant; il n'est pas encore doté de telles capacités".

"Il commencera à être utilisé dans une école de Cleveland et pourra, à l'avenir, l’être dans des écoles de Californie, de New York, de Boston et d'autres États américains", ajoute Oleg Kivokourtsev.

En outre, il précise qu’un engin de ce type sera également proposé en Allemagne, en Suède, aux Pays-Bas, au Canada et en Amérique latine, dans tous les pays dont les robots de l’entreprise russe connaissent la langue.

"L'exploitation en Russie dans le futur est possible. Elle est même techniquement faisable aujourd'hui; nous en dialoguons et nous attendons l'expression d’un intérêt", conclut le cofondateur de Promobot.

Les autres robots russes dans le monde francophone

L’un des premiers pays francophones auquel Promobot a commencé de proposer ses produits est la République du Congo, précise l’entrepreneur.
"Nous avons monté un partenariat avec BTL Africa, établi en République démocratique du Congo, et aujourd'hui nos robots aident à vendre des cartes SIM et à connecter les services des opérateurs de télécommunications en Afrique, et ils se montrent efficaces. Spécialement pour cela, nous avons intégré le français aux robots", détaille Oleg Kivokourtsev à Sputnik.
Par exemple l'opérateur téléphonique Vodafone les utilise pour ses promotions.
Parmi les d’autres clients figurent la Suisse et le Canada.

"On trouve nos robots à Toronto et à Montréal. Leurs tâches principales sont de participer à des expositions, des forums de présentation, pour lesquels nos partenaires les personnalisent. Ils ont été utilisés par des compagnies [aériennes] telles que Lufthansa et British Airways au Canada", relate Oleg Kivokourtsev.

En outre, en Suisse, les engins de Promobot ont été loués lors de salons professionnels et de forums pour Mercedes.

"Nos robots peuvent répondre à des questions, conseiller, diffuser des informations sur leur écran et se déplacer en évitant les collisions. Ils sont principalement utilisés comme robots consultants, et leur contenu peut être modifié régulièrement en fonction de l'événement", explique le cofondateur de l’entreprise.

Promobot a été créée en 2015 dans la ville russe de Perm, dans l'Oural. Il s’agit du plus grand fabricant d'appareils de service autonomes en Europe. Ses engins sont exploités dans 43 pays du monde entier en tant que réceptionnistes, promoteurs, consultants, guides et concierges, remplaçant ou complétant des employés humains.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала