Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les soldats ukrainiens se prendront en photo en Crimée en 2022, promet le chef d'État

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosVolodymyr Zelensky
Volodymyr Zelensky  - Sputnik France, 1920, 04.01.2022
S'abonner
Présentant son allocution du Nouvel An, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que les militaires auraient la possibilité de poser devant l’appareil en Crimée. Un geste qui réserve "un sort peu enviable" à l’armée ukrainienne, estime un député russe.
Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis à ses concitoyens, dans son discours à l’occasion du Nouvel An, qu’en 2022 les militaires du pays pourront se prendre en photo en Crimée et dans le Donbass.
Il a ajouté que Kiev accorderait des appartements à tous les participants à l'opération de force dans l'est du pays. Après quoi les vétérans des opérations pourraient accrocher chez eux "une photo avec leurs compagnons d’armes avec qui ils ont défendu leurs terres".
"Et juste après eux — tous nos militaires. Je crois fermement que ce sera une photo prise à Donetsk, Lougansk ou en Crimée pacifiques", a-t-il conclu.

Des "photos en qualité de prisonniers de guerre"

Le député de la Crimée à la Douma (chambre basse du parlement russe) Mikhaïl Cheremet a réagi à cette déclaration, rappelant à Kiev les conséquences d’une éventuelle agression contre la Crimée, qui a réintégré la Russie en 2014 suite à un référendum.
"Si Zelensky se décide à donner l’ordre criminel d'attaquer la Crimée et le Donbass, l'armée ukrainienne sera vouée à un sort peu enviable et aura de nombreuses photos en qualité de prisonnier de guerre, tandis que le Président ukrainien comparaîtra devant un tribunal international", a-t-il déclaré dans une interview à Sputnik.
Les autorités de Kiev ne doivent pas non plus oublier les événements de 2014, lorsque environ 80% des militaires ukrainiens stationnés alors en Crimée étaient passés du côté des Criméens et ont prêté allégeance à la Russie, a-t-il noté.
"Et beaucoup de ceux qui sont partis en Ukraine ont par la suite essayé et demandé de rentrer", a poursuivi Mikhaïl Cheremet.
Il a souligné qu'avec le temps un nouveau pouvoir viendrait s’instaurer en Ukraine, un pouvoir qui écoutera enfin son peuple et mettra le cap sur le rétablissement des relations fraternelles avec la Russie et la Biélorussie.

"Deux options"

Les relations entre Moscou et Kiev ont été également illustrées par la présidente de la Communauté ukrainienne de Crimée, Anastasia Gridchina.
"Il existe deux options de l'apparition de militaires ukrainiens sur le territoire de la Russie – une bonne et une mauvaise. Cette dernière est connue de tous les interventionnistes qui sont venus sur nos terres tout au long de l'Histoire et qui ont participé par la suite aux défilés de la victoire en tant que prisonniers de guerre. L'Histoire connaît de nombreux exemples, qu’il s’agisse de prisonniers de l'armée napoléonienne ou de prisonniers allemands en 1945. D’ailleurs, les Républiques autoproclamées du Donbass ont elles aussi organisé en 2014 de tels défilés avec des militaires de l’armée ukrainienne", a-t-elle déclaré à Sputnik.
La bonne option ne sera possible qu’après le changement de pouvoir à Kiev.
"La photo pourrait être prise lors d'un défilé commun le 9 mai à Moscou, comme cela se fait régulièrement avec la participation de l'armée biélorusse", a-t-elle expliqué.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала