Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pass vaccinal: le gouvernement vise malgré tout un calendrier "au plus près de ce qui était prévu"

© AP Photo / Ludovic MarinGabriel Attal, porte-parole du gouvernement
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement  - Sputnik France, 1920, 04.01.2022
S'abonner
Le gouvernement vise un calendrier "au plus près de ce qui était prévu" pour l'entrée en vigueur du pass vaccinal, malgré la suspension surprise des débats sur le texte à l'Assemblée nationale suite à un "coup" des oppositions, a réagi son porte-parole Gabriel Attal.
L'examen du texte transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a été suspendu contre toute attente après qu'une majorité de députés ont refusé par un vote à main levée la poursuite des débats. Cela va vraisemblablement faire dérailler le calendrier d'adoption définitif du texte par le parlement prévu initialement pour la fin de la semaine.
"On a vu hier soir une forme d'amicale de l'irresponsabilité" rassemblant les députés RN, LR et LFI qui ont "essayé de faire dérailler le calendrier" du pass vaccinal, a accusé M. Attal sur France Inter. Le gouvernement visait jusqu'à présent une entrée en vigueur au 15 janvier.
La candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo a rejeté mardi sur le gouvernement la responsabilité de la suspension surprise de l'examen du projet de loi sur le pass vaccinal:
"Ca se passe comme ça car ce gouvernement ne respecte personne", a réagi Anne Hidalgo mardi matin sur France 2, faisant valoir que la France doit faire face aux "contaminations" et à la "diffusion" du variant Omicron alors qu'"il y a quelques semaines le ministre de la Santé nous disait qu'on était les meilleurs du monde" face à lui.
Se disant "pour le pass vaccinal", elle a estimé qu'il fallait "prendre le temps de la discussion" car ce dispositif "est privatif de liberté" et que "le parlement est le lieu de cette discussion, respectueuse, avec tous les forces politiques".
La candidate RN Marine Le Pen avait dans la nuit dans un tweet salué "une victoire pour la démocratie".
"Les députés RN ont voté pour la suspension, une victoire pour la démocratie. On ne peut plus admettre que les débats sur les restrictions sanitaires, qui ont un impact sur la vie et les libertés de nos compatriotes, se déroulent de nuit loin du regard des Français", avait-elle écrit.
Le ministre de la Santé Olivier "Véran reçoit une correction", a de son côté salué le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon dans un tweet.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала