Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Démission du gouvernement du Kazakhstan après des troubles liés au prix du gaz

© AFP 2021 ABDUAZIZ MADYAROVmanifestations au Kazakhstan
manifestations au Kazakhstan  - Sputnik France, 1920, 05.01.2022
S'abonner
Le Président kazakh a accepté la démission du gouvernement et déclaré l'état d'urgence, ont indiqué ses services, une annonce intervenant après de violentes manifestations survenues cette semaine pour protester contre la hausse des prix du carburant dans le pays d'Asie centrale.
Kassim-Jomart Tokaïev a limogé le 5 janvier son gouvernement. Un arrêté publié sur le site présidentiel indique que le Président a accepté la démission du gouvernement dirigé par le Premier ministre Askar Mamin. Le vice-Premier ministre Alikhan Smailov assumera le rôle du Premier ministre par intérim jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet.
La décision a été prise en réponse aux manifestations et à des troubles liés à une hausse des prix du gaz.
La police a fait usage le 4 janvier soir de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser des centaines de manifestants rassemblés dans le centre de la plus grande ville du pays, Almaty, avant que les affrontements se poursuivent pendant plusieurs heures dans des zones environnantes.
Le ministère de l'Intérieur a annoncé dans un communiqué l'arrestation de plus de 200 personnes à la suite d'attaques contre des bâtiments officiels à Almaty, Chimkent et Taraz.
S'exprimant devant le gouvernement intérimaire, Kassim-Jomart Tokaïev a demandé que le plafond du prix du gaz de pétrole liquéfié (GPL) soit réinstauré, alors que sa suppression samedi est à l'origine des manifestations, et que les prix d'autres biens de consommation "importants socialement" soient aussi régulés.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала