Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les consultations psychologiques explosent en Belgique

© Photo Pexels / cottonbroSéance de psychothérapie
Séance de psychothérapie - Sputnik France, 1920, 05.01.2022
S'abonner
Avec la crise sanitaire, le nombre de consultations psychologiques en Belgique a explosé, au point que les psychologues ne peuvent plus répondre à la demande, s'alarme l'Union professionnelle des psychologues cliniciens francophones (UPPCF).
"Nous sommes depuis presque deux ans en crise sanitaire et la santé mentale des Belges n'était déjà pas au beau fixe", explique à la presse Quentin Vassart, président de l'Union professionnelle des psychologues cliniciens francophones (UPPCF).
Selon lui, personne n'a été épargné, mais ce sont surtout les jeunes qui sont les plus concernés, ainsi que certaines catégories de personnes plus à risque qui avaient déjà des vulnérabilités au préalable.
Il cite à cet égard des professions comme les enseignants ou les infirmiers, qui ont été mises à rude épreuve.
La majorité des personnes consultent suite à des troubles anxio-dépressifs. "Les principales problématiques sont l'épuisement professionnel, la généralisation du télétravail qui amène des tensions intrafamiliales, les questions liées à la maladie, à la mort, la consommation problématique d'alcool et des mauvaises habitudes qui ont vu le jour lors des confinements", détaille le président de l’UPPCF.
Depuis le début de la crise, l'Union a toujours plaidé pour l'instauration d'un baromètre de santé mentale en fonction de différents indicateurs, "mais nous n'avons pas été écoutés", déplore-t-il.
D’après des enquêtes de santé COVID-19, menées durant l’été 2021 par l'Institut de santé publique Sciensano, la santé mentale restait à un niveau inférieur à celui de 2018.
Les troubles anxieux et dépressifs étaient élevés dans la population en 2020 et 2021, en particulier chez les jeunes (18-29 ans). Plus d'un quart de la population a exprimé une faible satisfaction de vie en juin 2021.
Les pensées suicidaires et les tentatives de suicide ont augmenté dans la population depuis 2018. Un jeune sur 6 (18-29 ans) a déclaré, en juin 2021, avoir sérieusement envisagé le suicide au cours des 12 mois précédents.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала