Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Olivier Véran évoque le chiffre de 335.000 contaminations au Covid en France en 24h

© AFP 2021 THOMAS SAMSONOlivier Véran
Olivier Véran - Sputnik France, 1920, 05.01.2022
S'abonner
Le ministre français de la Santé a estimé que le nombre de contaminations par le coronavirus atteindrait environ 335.000 ce 5 janvier, alors que les débats continuent à l'Assemblée nationale sur le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 signalés en France en 24 heures peut atteindre 335.000 ce mercredi 5 janvier, a déclaré Olivier Véran devant l'Assemblée nationale.

"Santé publique France communiquera son chiffre ce soir, mais de mémoire, on était aujourd'hui à 335.000 contaminations dans notre pays", a indiqué le ministre.

D'après les données précisées plus tard par Santé publique France, en 24 heures, le pays a signalé 332.252 nouveaux cas de contamination et 246 décès. La moyenne quotidienne du nombre de cas sur les sept derniers jours frôle les 200.000 cas quotidiens.
Le 4 janvier, près de 272.000 nouveaux patients atteints du Covid-19 avaient été enregistrés en France en 24 heures.
Les autorités sanitaires font également état de 20.688 hospitalisations, dont 2.483 nouvelles admissions ces dernières 24 heures pour une moyenne de 1.875 hospitalisations sur les sept derniers jours. Selon les données de Santé publique France, 3.695 personnes ont été admises aux soins intensifs et en réanimation.

Un record de vaccinations

Un autre record de ce 5 janvier annoncé par Olivier Véran est le nombre de 66.000 nouveaux primo-vaccinés, le chiffre le plus important depuis le 1er octobre.
"Si nous faisons cela pendant encore 70 ou 75 jours, nous aurions une protection complète de la population contre les formes graves", a estimé le ministre.
L'Assemblée nationale poursuit ce mercredi 5 janvier l'examen de la loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire en France. Le débat a repris vers 15h00. La séance précédente a été levée dans la nuit du 4 au 5 janvier, vers 1h55, après avoir été suspendue à trois reprises, dont une fois entre minuit et 1h00 du matin. Le calendrier des débats avait déjà déraillé dans la nuit du 3 au 4 janvier après une suspension de séance inattendue.
Le projet de loi au centre des débats est appelé à freiner la propagation du variant Omicron du coronavirus, qui est à l'origine d'une flambée du nombre de contaminations en France.
Le gouvernement souhaite que la loi entre en vigueur le 15 janvier pour mettre plus encore la pression sur les Français de plus de 12 ans non-vaccinés qui, faute de pouvoir justifier d'un statut vaccinal, n'auront plus accès aux restaurants et bars, aux transports publics interrégionaux ou aux foires.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала