Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pékin a pris des mesures "très fermes" pour les JO 2022, selon l'OMS

© Photo pixabay / DavidRockDesignLe drapeau des Jeux olympiques
Le drapeau des Jeux olympiques - Sputnik France, 1920, 07.01.2022
S'abonner
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que la Chine a pris des mesures anti-Covid "très fermes" pour assurer la tenue des Jeux olympiques d'hiver, prévus du 4 au 20 février à Pékin.
"Compte tenu des informations dont nous disposons, les mesures mises en place pour les Jeux sont très strictes et très fermes", a indiqué jeudi Michael Ryan, responsable des opérations d'urgence à l'OMS, lors d'une conférence de presse.
"Nous continuerons à surveiller la situation mais, à ce stade, compte tenu des dispositions prises par les organisateurs pour les athlètes, nous ne pensons pas qu'il y ait de risque particulier à accueillir ou à organiser les jeux, mais il est évident que toutes les mesures mises en place feront l'objet d'un examen constant", a-t-il ajouté.
Dans le cadre des mesures anti-Covid prises par les organisateurs des Jeux olympiques de Pékin, une "bulle" sanitaire a été mise en place mardi autour des sites des JO, pour éviter tout contact entre les personnes en provenance de l'étranger et la population locale en dehors de cette zone.
Le Comité international olympique (CIO) a appelé mercredi les participants aux JO de Pékin à faire preuve d'"une extrême vigilance" face à la flambée actuelle de la pandémie de Covid-19 due à la contagiosité du variant Omicron.
Au cours d'une réunion avec les comités olympiques nationaux, les organisateurs des Jeux d'hiver de Pékin et les fédérations internationales, le CIO a toutefois écarté tout report de ces JO, affirmant que tout était "sur la bonne voie pour la tenue de Jeux sûrs".
Selon le protocole sanitaire du CIO, seuls les non-vaccinés subiront une quarantaine de 21 jours à leur arrivée à Pékin pour prendre part aux JO d'hiver, tandis que les sportifs infectés mais asymptomatiques sortiront de l'isolement dès qu'ils pourront présenter deux tests PCR négatifs distants de 24 heures.
Ces mesures s'ajouteront au système "de gestion des cas contacts", qui avait permis lors des JO d'été à Tokyo de limiter l'impact de la pandémie sur cet événement sportif mondial. Testés deux fois par jour, les sportifs concernés mangeront et se déplaceront séparément, mais "pourront continuer à s'entraîner et à participer aux compétitions".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала