Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Soudan: trois personnes tuées lors de manifestations contre la junte

Khartoum, Soudan - Sputnik France, 1920, 07.01.2022
S'abonner
Les forces de sécurité soudanaises ont abattu jeudi trois personnes et fait usage de gaz lacrymogène pour disperser dans les rues de la capitale Khartoum et d'autres villes du pays les larges manifestations dénonçant le règne de l'armée, ont rapporté des médecins et des témoins.
Au moins 60 personnes ont été tuées dans la répression menée par les forces de sécurité contre le vaste mouvement de contestation provoqué par le coup d'Etat militaire d'octobre dernier, un putsch qui a interrompu les démarches entamées vers la démocratie.
D'après une association de médecins proche de la contestation, les trois personnes tuées jeudi sont des manifestants qui prenaient part aux rassemblements organisés dans les villes d'Omdourman et de Barhi, situées près de Khartoum, sur la rive opposée du Nil.
Une nouvelle fois, les contestataires ont tenté de rejoindre le palais présidentiel dans le centre de Khartoum afin d'accentuer la pression sur l'armée, dont le coup d'Etat à l'automne dernier a rompu l'accord de partage de pouvoir scellé durant la période de transition consécutive à la chute du président Omar el Béchir en 2019.
L'armée présente son putsch comme une nécessité pour stabiliser le pays durant la période de transition, assurant que les manifestations pacifiques sont autorisées mais que les fauteurs de troubles devront rendre des comptes.
À Omdourman, où plusieurs manifestants ont été tués au cours de la semaine écoulée, un témoin a déclaré que les forces de sécurité ont ouvert le feu à balles réelles, en plus de lancer du gaz lacrymogène. Des véhicules blindés ont volontairement percuté plusieurs manifestants, a-t-il ajouté.
La police a dit que les rassemblements ont basculé dans la violence, certains manifestants ayant "agressé" les forces de sécurité, faisant plusieurs blessés dans leurs rangs.
Dans un communiqué, elle a fait savoir que trois personnes ont été arrêtées pour le meurtre de deux citoyens à Omdourman. Au total, 60 arrestations ont été menées, a-t-elle précisé.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала