Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Anne Hidalgo tacle Marine Le Pen et Éric Zemmour sur leur manque de parrainages

© AFP 2021 THOMAS SAMSONAnne Hidalgo
Anne Hidalgo - Sputnik France, 1920, 10.01.2022
S'abonner
Alors qu’Anne Hidalgo revendiquait dès fin novembre 500 parrainages grâce à la "structuration territoriale des socialistes", elle vient de railler Marine Le Pen et Éric Zemmour qui peinent à les rassembler, bien que largement soutenus dans les sondages.
Invitée dimanche 9 janvier sur Europe 1 et CNews, la maire de Paris considère que si la candidate RN et le leader de Reconquête n’arrivent pas à recueillir les 500 parrainages d'élus locaux, étape indispensable pour pouvoir se présenter à la présidentielle, "c’est qu’ils ne méritent pas d’y participer".

"C’est la loi qui décide en fonction des parrainages", explique la candidate PS.

Pour elle, leur potentielle absence sur les bulletins de vote n’est "vraiment pas un manque pour la démocratie", car "la démocratie est définie, avant les sondages, par la loi. Et si la loi dit que les parrainages doivent être de 500 pour chaque candidat sur la ligne de départ, c'est la loi qui doit s'imposer. Et la loi, c'est la démocratie".

"Tant pis pour eux, cela veut dire qu'ils n'ont pas convaincu 500 maires", résume-t-elle, taclant les deux candidats qui ont fait part de leurs difficultés à réunir suffisamment de signatures.

La prétendante socialiste en a profité pour rappeler qu'elle "doit être une des rares, avec peut-être Valérie Pécresse, à avoir aujourd'hui" ses parrainages pour pouvoir se présenter.

"Ce n’est pas une énorme surprise"

En effet, Anne Hidalgo est la première candidate à avoir annoncé l’obtention des 500 promesses de signature nécessaires, atteintes dès le week-end du 20 novembre, selon Franceinfo.
"Ce n’est pas une énorme surprise", note auprès du Figaro Emma Rafowicz, coordinatrice de la campagne chargée de la jeunesse. "Parce que la structuration territoriale des socialistes fait qu’on a beaucoup d’élus locaux". Cependant, les chiffres des sondages lui donnent entre 2% et 5% des intentions de vote au premier tour.
Jean-Luc Mélenchon, Éric Zemmour et Marine Le Pen représentent à eux trois plus de 40% de l’électorat. Ainsi, selon un sondage réalisé le 4 janvier par l’Institut Cluster17 pour l’hebdomadaire Marianne, le leader LFI bénéficie de 13% des intentions de vote au premier tour, contre 15% pour le leader du parti Reconquête et 14,5% pour la dirigeante du RN.
Pourtant, ces candidats sont toujours à la recherche de parrainages d'élus dans au moins 30 départements ou collectivités d'outre-mer, avec en ligne de mire la date butoir du 4 mars, 18 heures.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала