Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Au Burkina Faso, l’érection de la statue d'un poisson passe mal

© Photo PIxabay / 12019Silure, image d'illustration
Silure, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 10.01.2022
S'abonner
Il n’y a sans doute pas actuellement au Burkina Faso monument plus célèbre que celui érigé fin décembre sur une place de Bobo-Dioulasso, la deuxième plus grande ville du pays. Alors qu’elle est censée représenter un poisson, cette œuvre d'art est l’objet de toutes les railleries, au point que la mairie a décidé de la modifier.
C’est bien une situation à laquelle les autorités municipales de Bobo-Dioulasso étaient loin de s’attendre quand, en pleines fêtes de fin d’année, elles ont fièrement dévoilé, sur la place Ouezzin Coulibaly, en face de l’hôtel de ville, leur monument qui fait partie d’un projet d’aménagement urbain qui a coûté la bagatelle de 80 millions de francs CFA (122.000 euros).
Ce qui devait être une œuvre en hommage au silure, emblème sacré de cette ville du sud-ouest du Burkina Faso située à 355 kilomètres de la capitale Ouagadougou, a provoqué, contre toute attente, l’hilarité des Burkinabè et est rapidement devenu sur la Toile l'objet de toutes les interprétations possibles, allant des plus lubriques aux plus loufoques.
En effet, pour de nombreux internautes, cela ne fait aucun doute: plutôt qu’un poisson émergeant de l’eau, comme présenté par les autorités, ce silure aurait tout d’un… phallus.
La renommée du monument a même déjà passé la frontière pour gagner les pays voisins.
Ce célèbre présentateur ivoirien de passage à Bobo-Dioulasso s’amuse lui aussi de la situation
D’autres internautes croient, quant à eux, reconnaître dans l’œuvre des personnages fantastiques issus de l’univers du cinéma.
Cet internaute trouve une ressemblance entre le silure de Bobo-Dioulasso et la sorcière du populaire feuilleton télévisé sud-africain des années 1980, Shaka Zulu
Une chose est certaine toutefois, c’est que le rendu final est loin de correspondre au majestueux silure trônant sur son socle de la maquette dont la mairie avait diffusé des images sur les réseaux sociaux en novembre 2020.
Et cela même si certains Burkinabè ont tenté, sans grand succès, de venir à la rescousse de la municipalité, arguant que le monument devrait être contemplé sous un certain angle pour en cerner les traits et la beauté.
Face aux nombreuses voix qui se sont élevées ces derniers jours pour réclamer des modifications, mais aussi pour mettre un terme aux moqueries incessantes, la mairie est récemment sortie de son silence.
"Nous avons voulu réaliser un monument qui représente le silure, emblème de notre ville et qui sort de l’eau, symbolisant ainsi Bobo-Dioulasso qui émerge, qui sort la tête de l’eau. Malheureusement, sa représentation telle que faite par certains sur les réseaux sociaux a heurté la sensibilité des Bobolais et des amis de notre ville. Nous n’avons pas de gêne à le reprendre pour correspondre aux préoccupations de nos concitoyens pour lesquels nous travaillons", a expliqué le 7 janvier le maire Bourahima Sanou, sur la page Facebook de la municipalité.
Il a par la suite formellement promis que des corrections seraient apportées "très prochainement" au monument, sans toutefois donner plus de précisions.

Une situation loin d’être inédite

Ce n’est pas la première fois que les autorités se voient contraintes par les populations de faire procéder à des modifications sur un monument réceptionné. Ce fut déjà le cas pour une statue de l’ancien chef d’État Thomas Sankara.
En effet, le dévoilement en mars 2019 à Ouagadougou, en présence du Président burkinabè Roch Kaboré et de l’ancien Président ghanéen Jerry Rawlings, d’une statue en hommage à Thomas Sankara avait provoqué la déception et l’ire de nombreux Burkinabè qui estimaient les traits du visage de la statue trop grossiers pour ressembler à ceux du très populaire révolutionnaire.
À la suite de la vive polémique qui avait aussitôt fait rage au Burkina Faso, notamment sur les réseaux sociaux, la statue a été retirée de son socle pour subir des corrections.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала