Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Station de pompage de gaz - Sputnik France, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

Comment le trio Australie-États-Unis-Qatar domine le marché mondial du gaz naturel liquéfié

© REUTERS / Agencja Gazata/Cezary AszkielowiczUn méthanier US (image d'illustration)
Un méthanier US (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 12.01.2022
S'abonner
L’Australie vient de dépasser le Qatar en termes d’exportations de gaz naturel liquéfié, selon Kpler. Avec les États-Unis, ce trio domine le marché mondial, en particulier grâce à l’Asie. Les Américains ont toutefois le plus largement augmenté leurs livraisons et ont profité de la flambée des prix en Europe.
Grâce à ses 10 installations actives, l’Australie a remplacé le Qatar à la première place des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL), selon les données du cabinet d’études Kpler. Elle en a exporté 80,23 millions de tonnes en 2021, contre 77,63 millions l’année précédente. Les exportations du petit émirat ont quant à elle légèrement baissé (77,83 millions de tonnes contre 77,88), tout en restant devant celles des États-Unis.
Ces trois pays représentent à eux seuls 60% des livraisons mondiales de GNL en 2020. Plus du trois quarts de leurs exportations concernent le continent asiatique. Les Américains affichent toutefois une augmentation de leurs exportations de GNL de presque 50% en un an, passant de 47,35 millions de tonnes à 70,43. Washington devrait donc devenir le leader du marché dès fin 2022, selon Reuters.
Un tanker US, image d'illustration - Sputnik France, 1920, 22.12.2021
Des navires-citernes transportant du GNL vers l’Asie changent de cap et se dirigent vers l’Europe
Selon les prévisions de l’Agence internationale de l'énergie (AIE), l’Australie devrait se retrouver à la troisième place dans les cinq prochaines années, tandis que le Qatar se maintiendra grâce à ses quatre projets attendus pour 2023-2024. Le trio susmentionné devrait couvrir les deux tiers du marché mondial du GNL d’ici 2023.

Crise du gaz en Europe

Contrairement à ses deux concurrents, les États-Unis ont opéré des changements majeurs dans leurs livraisons, voyant une opportunité dans la flambée des prix en Europe. En 2021, un tiers des méthaniers américains se sont ainsi dirigés vers des pays européens. Une façon de venir concurrencer la Russie, laquelle compte sur le projet Nord Stream 2 avec l’Allemagne pour augmenter encore davantage ses volumes d’exportation.

Succès du GNL

Pendant la crise de 2020, le GNL a tiré son épingle du jeu face à la baisse de la demande du pétrole et du charbon, considéré comme une énergie plus respectueuse du climat. "Le marché du GNL sur les 20 dernières années a évolué de façon très notable: beaucoup plus globalisé avec un nombre d'acteurs beaucoup plus important et des profils d'acheteurs et de vendeurs qui se sont très largement diversifiés", avait commenté en mars 2021 auprès de l’AFP Jean-Baptiste Dubreuil, de l’Agence internationale de l’Énergie.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала