Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Près d’un million de Français risquent de voir leur pass sanitaire désactivé

© AFP 2021 BERTRAND GUAYUn centre de vaccination non loin de Paris (archive photo)
Un centre de vaccination non loin de Paris (archive photo) - Sputnik France, 1920, 12.01.2022
S'abonner
À partir du 15 janvier, le pass sanitaire sera conditionné à une dose de rappel pour les 18 ans et plus. Ainsi, ceux qui n'auront pas reçu leur troisième dose dans les sept mois suivant leur dernière injection verront leur pass vaccinal suspendu. Environ 800.000 Français pourraient être concernés.
Dans la logique de transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, les règles de validité de ce premier changent à compter du 15 janvier.
Ainsi, à partir de cette date, fixée par le gouvernement en novembre, les personnes âgées de 18 ans et plus, qui n'ont pas reçu leur dose de rappel dans les sept mois suivant leur dernière injection, verront leur pass sanitaire désactivé. Le QR code de leur ancien certificat de vaccination sera désactivé, archivé comme "expiré" et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du pass sanitaire.
Au 9 janvier, le ministère de la Santé dénombrait 800.000 personnes devant encore réaliser leur rappel pour conserver leur pass sanitaire. Ce chiffre est "une borne supérieure", a prévenu le ministère lors d'un point avec les journalistes le 11 janvier, relayé par l’AFP.
Cependant, ce taux reste inférieur à la proportion de ceux qui ont déjà reçu leur dose de rappel: 29,5 millions de Français au 11 janvier.
La même contrainte, à savoir la nécessité d’avoir une dose de rappel pour maintenir la validité du pass sanitaire, est déjà appliquée aux 65 ans et plus depuis le 15 décembre.

Délai pour la dose de rappel

Depuis le 28 décembre, la dose de rappel, soit la troisième, peut être administrée trois mois après la deuxième injection du vaccin de Pfizer, de Moderna ou d’AstraZeneca. Un délai supplémentaire de quatre mois (soit sept mois au total après la dernière injection) peut être accordé jusqu'au 15 février. Quant aux personnes vaccinées avec le Janssen, elles doivent recevoir une injection additionnelle de vaccin à ARN messager dès quatre semaines après leur vaccination, puis une dose de rappel dès trois mois après cette dernière.
Le rappel vaccinal se fait uniquement avec un vaccin à ARN messager, soit Pfizer-BioNTech ou Moderna, quel que soit le vaccin utilisé lors de la primo-vaccination.
Toutes les personnes faisant leur rappel recevront un nouveau QR code, qui deviendra valide sept jours après l’injection qu’il s’agisse d’une deuxième, d’une troisième dose ou plus, indique le ministère sur son site.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала